Les 8 secrets de Google pour innover radicalement

Publié le 02/04/2012 à 09:38, mis à jour le 02/04/2012 à 13:13

Les 8 secrets de Google pour innover radicalement

Publié le 02/04/2012 à 09:38, mis à jour le 02/04/2012 à 13:13

Chez Google, l'innovation découle du partage incessant des idées... Photo : DR.

BLOGUE. Connaissez-vous Susan Wojcicki? Non? Pourtant, vous devriez. Elle est la vice-présidente, publicité, de Google, et à ce titre, considérée comme la 16e femme la plus puissante du monde par le magazine Forbes. Pas loin derrière Angela Merkel, Hillary Clinton, Melinda Gates, Michelle Obama et autres Lady Gaga.

Découvrez mes précédents posts

Suivez-moi sur Facebook et sur Twitter

Pourquoi est-ce que je vous parle d’elle? Parce qu’elle a signé un article dans le Think Quarterly, le magazine en ligne de Google. Un article F-A-B-U-L-E-U-X! Oui, fabuleux de simplicité. Intitulé The eight pillars of innovation, il dévoile ni plus ni moins que les huit secrets de l’innovation radicale chez Google. En voici les faits saillants…

1. Donnez-vous une belle et grande mission

«La mission de départ de Google est la suivante : «Organiser l’information du monde entier et la rendre universellement accessible et utilisable». C’est une belle et grande mission.

«Quand nous commençons à nous intéresser à un nouveau domaine pour nous, c’est toujours dû au fait qu’on s’est dit qu’il y avait là un problème qui n’avait pas encore été résolu. Nous sommes alors convaincus que la technologie et nos talents permettront de trouver une solution inédite. Par exemple, Gmail a été créé pour répondre à des besoins en matière d’échange de courriels, de recherche de données et de stockage d’informations.

«Dès qu’un tel projet est lancé, nous veillons à ce que tous les employés impliqués dans celui-ci soient connectés les uns aux autres et dotés des ressources nécessaires pour atteindre le but visé. La motivation des employés est alors la clé du succès. Par exemple, quand le Japon a été secoué le 11 mars 2011 par un tremblement de terre suivi d’un tsunami, un groupe d’employés de Google se sont dits qu’il y avait là une mission à remplir d’urgence, et en l’espace de deux heures seulement, ils ont concocté l’application Person Finder, qui permet de retrouver ses proches après une catastrophe naturel.»

2. Pensez grand, mais commencez petit

«Tout projet, aussi ambitieux soit-il, doit commencer petit. Google Books était au départ une simple idée que le cofondateur Larry Page avait en tête depuis des années. Quand il en a parlé à d’autres, ceux-ci lui ont dit de ne même pas y penser, que c’était complètement farfelu, impossible à réaliser. Un jour, il s’est enfermé dans son bureau avec des livres et un scanner, et il s’est mis à scanner des pages, en écoutant un métronome. Il a regardé combien de temps ça pouvait prendre de scanner un livre, a fait quelques calculs et s’est finalement décidé à lancer le projet. Aujourd’hui, il est possible de télécharger plus de 20 millions d’ouvrages en ligne grâce à Google.»

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...