Boostez votre productivité grâce à ces 3 trucs d'Elon Musk!

Publié le 16/09/2019 à 06:06

Boostez votre productivité grâce à ces 3 trucs d'Elon Musk!

Publié le 16/09/2019 à 06:06

Elon Musk est numéro 1 du palmarès Innovative Leaders 2019. (Photo: Getty Images)

BLOGUE. Elon Musk est le PDG de SpaceX (astronautique) et de Tesla (construction automobile), le fondateur de The Boring Company (construction de tunnel) ainsi que le cofondateur de Neuralink (neurotechnologie), d’OpenAI (intelligence artificielle) et de PayPal (paiement en ligne). Il figure en tête du palmarès Innovative Leaders 2019 du magazine américain Forbes. Et il est considéré comme la 40e personne la plus riche de la planète, étant détenteur d’une fortune personnelle de 22,3 G$ US, toujours selon Forbes.

Bref, Elon Musk est un homme d’affaires occupé. Très occupé. Très très occupé même.

La question saute aux yeux : mais comment fait-il donc pour mener tout ça de front? A-t-il des clones? Ne dort-il jamais? A-t-il une formule magique, la recette secrète de la productivité?

La réponse est, en vérité, on ne peut plus simple : très tôt, Elon Musk a concocté différentes astuces lui permettant d’être efficace à chaque instant de ses journées de travail. Des astuces qui filtrent à travers la biographie signée par Ashlee Vance, «Elon Musk : Tesla, SpaceX, and the quest for a fantastic future» (Ecco, 2017), ainsi que les discours qu’il a donnés ici et là, en particulier celui adressé en 2014 aux nouveaux venus de l’Université de Californie du Sud à Los Angeles (États-Unis).

Pour vous, donc, en voici trois susceptibles de changer à tout jamais votre quotidien au travail, pour le meilleur, ça va de soi:

1. Adoptez la routine de la TPI

Elon Musk commence toujours ses journées par la même chose : il identifie sa TPI et s’y attelle aussitôt, sans se préoccuper de quoi que ce soit d’autre. Sa TPI? C’est sa Tâche la Plus Importante du jour.

Une fois celle-ci réglée, il planifie le reste de sa journée en fonction des priorités. Et ce, en ayant en tête une règle de travail immuable qu’il s’est lui-même fixée : ne comptent que les tâches où sa propre intervention apporte une plus-value. «Ne perdez pas votre temps dans des tâches où vous ne faites pas la différence, dit-il. C’est inutile pour vous, pour les autres, pour l’organisation dans son ensemble.»

Maintenant, comment savoir si votre TPI du jour est la bonne? «Concentrez-vous sur le signal, jamais sur le bruit», recommande-t-il. Autrement dit, Elon Musk préconise de prendre le temps d’identifier, parmi toutes les tâches cruciales qu’il vous faut mener à bien, celle où votre apport personnel sera le plus déterminant. De ne pas vous laisser intimider par, disons, les points d’exclamation qui accompagnent les courriels vous pressant de donner la priorité à une tâche précise, et d’oser aller à l’essentiel, c’est-à-dire à la tâche qui nécessite le plus votre talent. Puis, de vous y lancer à fond, en donnant votre 110%.

Lorsqu’il vous faut ensuite gérer le temps qu’il vous reste dans la journée, faites des choix, aussi drastiques soient-ils. Un exemple frappant : Elon Musk s’évertue alors à supprimer le plus de réunions possible de son agenda. «Les réunions sont le fléau des grandes entreprises, affirme-t-il. Voilà pourquoi je n’y participe jamais, à moins qu’une question «extrêmement importante et urgente» ne soit à l’ordre du jour.»

Un dernier détail concernant la planification du reste de la journée. Elon Musk a cette particularité de la planifier par… blocs de 5 minutes. Il s’attribue une multitude de mini-tâches qu’il sait pouvoir accomplir en un clin d’œil et ne craint pas de passer ainsi du coq à l’âne (il est parfaitement à l’aise avec ça).

Bon. Pas nécessaire de l’imiter à ce point. Vous pouvez très bien, à la place, fonctionner par blocs de 30 minutes ou d’une heure. À vous de voir.

2. Maîtrisez l’art subtil du courriel

Elon Musk est un accro fini aux courriels pour communiquer avec autrui. «J’adore les courriels, lance-t-il. Je suis carrément le champion du monde des courriels.»

Son secret? «Être extrêmement clair, concis et direct», dit-il. Et ce, en particulier lorsqu’il s’adresse aux employés de ses entreprises : «J’explique toujours brièvement ce que j’avance, dit-il. Parce que les gens travaillent mieux quand ils savent quel est l'objectif et pourquoi il nous faut atteindre celui-ci».

Un détail intéressant : Elon Musk utilise les courriels de manière asymétrique, c’est-à-dire en veillant à avoir un «avantage» sur son interlocuteur. Un «avantage»? Ça peut être une information qu’il a et que l’autre n’a pas, ou encore un temps d’avance sur l’autre comme cela se produit aux échecs lorsqu’un joueur parvient à mettre son adversaire en zeitnot (en manque de temps à la pendule, ce qui entraîne des décisions hâtives et des coups approximatifs). C’est ainsi qu’il aime à entrer en contact avec les personnes extérieures à ses entreprises depuis une adresse électronique obscure : l’interlocuteur est alors contraint de recourir à celle-ci pour communiquer avec lui, ce qu’elle ne pourra plus faire ultérieurement, l’adresse devenant obsolète une fois l’enjeu réglé.

Autre détail intéressant : Elon Musk est capable de faire tout autre chose en même temps qu’il traite un courriel. Il mange en écrivant des courriels, il participe à des réunions en parcourant sa boîte de courriels. «J’ai même découvert que j’étais capable de m’occuper de mes courriels en présence de mes enfants [il en a cinq!], en jouant avec eux, confie-t-il. D’ailleurs, j’ai réalisé que sans cette faculté de traiter mes courriels à tout bout de champ, je n’aurais jamais accompli tout que ce que j’ai déjà accompli.»

3. Ayez l’humilité de la rétroaction

On le voit bien, Elon Musk a un horaire très serré, travaillant souvent à des endroits différents dans une même journée. C’est pourquoi il cherche sans cesse à optimiser la gestion de son temps, et par suite, sa façon de travailler.

«Je crois qu’il est vital d’établir une boucle de rétroaction dans laquelle vous réfléchissez constamment à ce que vous avez fait et à la façon dont vous pourriez le faire mieux. Je le répète : réfléchissez constamment à la façon dont vous pourriez mieux faire les choses, et remettez-vous tout le temps en question.»

Elon Musk intègre alors non seulement ses propres réflexions mais aussi celles des autres ; il exhorte dès lors les autres à lui faire part des réflexions négatives à son sujet. L’idée n’est pas de s’enfoncer, ni d’être enfoncé par les autres, mais d’agir de manière constructive, tout comme un joueur d’échecs va toujours tâcher d’identifier les points faibles de sa position pour être à même d’identifier le meilleur coup à jouer dans l’immédiat et le meilleur enchaînement de coups à effectuer dans un avenir proche.

Un point intéressant : Elon Musk veille à adopter les boucles de rétroaction les plus courtes possible. Pourquoi ? Parce que plus il a vite l’information de ce que ne va pas, plus il est à même de vite corriger le tir, avant que l’infime faiblesse dans sa position ne mène au désastre, pour ne pas dire à la défaite. «Je ne suis pas le gars à pontifier sur de grands concepts, explique-t-il. Je passe mon temps à résoudre des problèmes sur le terrain, des problèmes d’ingénierie, de fabrication.»

BONUS: Prenez une douche au réveil

Lorsqu’Elon Musk a participé à un questionnaire sur la petite habitude quotidienne qui avait le plus d’impact sur ses journées de travail, il a simplement répondu : «Me doucher».

Il ne s’agissait pas d’une joke. Pas du tout. Dans une entrevue ultérieure, il a donné une explication lumineuse à ce sujet : «Mon meilleur conseil, c’est, au réveil, d’aussitôt filer sous la douche, a-t-il dit. Parce que votre cerveau a cogité toute la nuit, il a tourné des heures durant pour résoudre les problèmes qui vous préoccupent et il ne veut qu’une chose, vous communiquer le fruit de ses réflexions. Or, l’idéal pour que ces trouvailles vous viennent à l’esprit, c’est de vous doucher, de laisser l’eau chaude faire taire votre corps pour laisser toute la place à ce que votre cerveau a à vous susurrer. C’est comme ça que me viennent mes meilleures idées. C’est comme ça que ça fonctionne pour tout le monde.»

Et d’ajouter : «D’ailleurs, je suis fermement convaincu qu'il est à la portée de tout le monde d’être extraordinaire, a-t-il affirmé. Il ne dépend que de chacun de nous de nous mettre en situation pour que cela survienne».

Voilà. Vous disposez à présent de quatre astuces signées Elon Musk. À vous d’en faire désormais bon usage!

En passant, Elon Musk aime à dire : «Certains n’aiment pas le changement, mais vous devez accepter le changement si l’alternative est un désastre».

Découvrez mes précédents billets

Mon groupe LinkedIn

Ma page Facebook

Mon compte Twitter

Et mon dernier livre : 11 choses que Mark Zuckerberg fait autrement

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Sur le même sujet

Dites, ça vous dirait de travailler depuis la Floride?

09/12/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Votre réalité, demain matin? Oui, mille fois oui, selon une étude de Harvard et de la Northeastern...

Et si vous impliquiez davantage vos employés...

06/12/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Le simple fait de les laisser vraiment prendre part aux décisions a impact fou. Complètement fou.

Blogues similaires

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...