Le Québec dans le rouge (suite)

Publié le 23/11/2009 à 10:19

Le Québec dans le rouge (suite)

Publié le 23/11/2009 à 10:19

BLOGUE. Un article intéressant a été écrit par Pierre Duhamel au sujet de la dette du Québec ("Le déni de l'évidence").


http://duhamel.argent.canoe.ca/2009/11/16/le_deni_de_l_evidence


Il précise que lorsque différentes personnes font référence à la dette provinciale, certaines incluent notre part de la dette déférale, et d'autres non. Or, on ne peut pas considérer uniquement la dette provinciale. Si le Québec en venait à se séparer du reste du Canada, il aurait à assumer sa part, comme toutes les autres provinces.


Bref, lors du blogue précédent (http://www.lesaffaires.com/blogues/les-investigateurs-financiers/le-quebec-dans-le-rouge-et-alors/506350), nous avions mentionné que le Québec devrait aller en faillite, afin de rétablir un équilibre entre les générations. Regardons les choses en face : nous nous endettons constamment, mais qui va finir par payer la facture? Nos enfants? Nos petits-enfants?


Comme nous le faisait remarquer un lecteur, il est insensé de penser que notre province ira en faillite. Cependant, pourquoi le mentionnons-nous?


Et bien, nous sommes quelque peu frustrés d'assister impuissants à une détérioration de nos finances. C'est comme regarder un malade se laisser lentement mourir, en proie à une longue agonie alors qu'il ne réagit point pour tenter de survivre. Qui plus est, nous payons de l'impôt. Et nous savons fort bien qu'au fur et à mesure que nous nous enrichissons, nous en paierons davantage. Si au moins ces impôts servaient à améliorer la situation financière de notre province! Hélas! 


 P.S.: la semaine passée, à TVA, on discutait des garderies à 7$ qui nous coûteraient environ 1.9G$ par année. Ce n'est pas rien, mais c'est peu comparé aux intérêts que nous payons sur notre dette. Supposons que nous payons seulement 5% d'intérêts sur nos 214G$ de dettes : nous dépensons près de 11G$ par année pour absolument rien en retour!


 

À propos de ce blogue

Patrick Thénière et Rémy Morel sont associés et gestionnaires de portefeuille chez Barrage Capital, une firme montréalaise de gestion d'actifs. www.barragecapital.com

Les investigateurs financiers
Sujets liés

Bourse

Blogues similaires

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.