Bezos, Cook et Zuckerberg ne sont pas des innovateurs

Publié le 27/07/2021 à 08:00

Bezos, Cook et Zuckerberg ne sont pas des innovateurs

Publié le 27/07/2021 à 08:00

Apple n'a pas créé de produit innovant depuis l'arrivée de Tim Cook, après le décès de Steve Jobs, selon Dominic Gagnon. (Photo: Getty Images)

BLOGUE INVITÉ. Assurément, si vous êtes maintenant en train de lire ce billet de blogue, j’ai piqué votre curiosité avec le titre quelque peu provocateur, mais que je considère toutefois réaliste. 

L’idée de ce billet m’est venue lorsque je demandais dans ma classe d’Initiation à l’entrepreneuriat à l’École de technologie supérieure (ÉTS) de me nommer qui représentait le mieux l’innovation pour les étudiant(e)s. 

Heureusement, le nom d’Elon Musk est celui qui est sorti le plus souvent, et bien que je sois mitigé sur le personnage, il reste un symbole fort de l’innovation: la réelle innovation, celle qui bouscule, celle qui change le cours des choses. 

Parmi les autres noms: Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, Tim Cook, PDG d'Apple, et Jeff Bezos, (ex) PDG d'Amazon. Ils sont clairement des titans de l’industrie, mais ils ne sont pas des innovateurs, selon moi. 

Ils aimeraient tous que vous croyiez qu'ils sont de parfaits exemples de dirigeants qui utilisent l'innovation pour stimuler la croissance et le profit. En fait, leurs antécédents en tant qu'innovateurs sont étonnamment restreints.

Bezos n'a pas inventé la commande en ligne ou la livraison à domicile. Tout ce qu'on peut dire, c'est qu'il a eu le bon sens de profiter des éditeurs de livres papier (qui étaient singulièrement ignorants en matière de technologie).

La période d'innovation d’Apple s'est brutalement arrêtée lorsque Cook a pris la direction de l’entreprise en remplaçant Jobs; la seule grande nouveauté qu'ils ont sortie depuis son arrivée est l'Apple Watch, qui était déjà en cours de développement lorsque Jobs est décédé. Et elle n’a pas été la révolution attendue.

Un autre exemple, Zuckerberg aurait copié Facebook à partir de produits existants. Juste à penser à MySpace, qui était présent bien avant Facebook! Les fonctionnalités innovantes de Facebook ont généralement été détournées d’autres entreprises ou achetées par acquisition.

 

Tuer les concurrents 

Le profit et la croissance de ces entreprises proviennent presque exclusivement des économies d'échelle. Elles sont assez grandes pour comprimer les chaînes d'approvisionnement et les fournisseurs, et assez riches pour attraper et tuer les concurrents. Elles sont impitoyablement efficaces plutôt qu'étonnamment innovantes.

L'efficacité est l'ennemi de l'innovation, selon un article de la Harvard Business Review intitulé «Le prix élevé de l'efficacité» paru en 2019. Ce qui se passe, c'est que l'efficacité provoque une concentration de profit et de pouvoir, créant un ou deux grands gagnants à l'intérieur de chaque industrie ou segment d'industrie. Ces grands gagnants deviennent alors des «tueurs» d'innovations.

Google, Amazon, Apple et Facebook dominent si complètement leurs marchés respectifs qu'aucune innovation n'est susceptible de les perturber ou de les déplacer.

Bien au contraire, toute start-up qui menace leur domination est soit acquise, soit forcée de récupérer des miettes. À chaque fois qu’on me présente un projet qui se rapproche de ses plateformes, le constat est le même: oubliez ça! Ça ne va pas fonctionner. Pensez simplement à la réaction des gens lorsque Alexandre Taillefer et le gouvernement parlaient d’un «Amazon du Québec». Nous étions unanimes: arrêtez de vous comparer à Amazon ou d’essayer d’en faire une autre version, car celle-ci est beaucoup trop forte et dominante. Pour moi, ce n’est pas de l’innovation, c’est le monopole. 

Pensez-y! À quand remonte la dernière fois où vous avez vu un produit technologique concurrent à ses plateformes vraiment innovant réussir? Le seul exemple récent qui me vient à l'esprit est TikTok.

 

Qui sont les vrais innovateurs?

Le mot «innovation» est souvent utilisé et beaucoup d’entrepreneur(e)s sont appelés des innovateurs ou se considèrent comme des innovateurs. Mais qu'est-ce que cela signifie réellement? Est-ce que quelqu'un qui propose une nouvelle idée est un innovateur? Dans une certaine mesure, chaque véritable entrepreneur(e) est un peu innovateur, mais tout le monde n'est pas ce qu'on peut appeler un véritable innovateur.

À titre d'exemple, Motorola a été le premier fabricant de téléphones portables à proposer un écran couleur avec le T720, dès 2002. Cela a-t-il fait d'eux des innovateurs? Peut-être, dans le sens le plus élémentaire du terme, mais avouons-le — l'écran couleur du téléphone portable allait arriver, que ce soit par Motorola ou un autre joueur.

D'un autre côté, regardez Apple et le premier iPhone. Lorsque cet appareil a été lancé, cinq ans après le téléphone couleur de Motorola, toutes les entreprises concurrentes se sont efforcées de proposer quelque chose de comparable. Et maintenant, nous ne pouvons pas imaginer un téléphone qui ne ressemble pas à bien des égards à la gamme des iPhone. C'est alors que vous savez que vous avez introduit une véritable innovation.

On peut en dire autant d'entreprises comme Uber. Si Travis Kalanck avait simplement inventé un nouveau type de compteur pour les taxis, cela aurait pu être utile pour cette industrie. Au lieu de cela, il est venu avec un «perturbateur de l'industrie» et payer pour un trajet partout sur la planète ne sera plus jamais le même.

La véritable innovation ne fait pas que provoquer un buzz, elle initie le changement.

Et vous, qui sont vos innovateurs favoris?

 

À propos de ce blogue

L’innovation et l’entrepreneuriat sont deux sujets qui me touchent particulièrement. Depuis mon plus jeune âge, mon TDA/H m'a toujours donné l’impression d’être différent. Ce surplus d’énergie constant est devenu un véritable incubateur à idées. Je partagerai donc avec vous mes réflexions et des histoires inspirantes qui touchent l’innovation, mais aussi la santé mentale des entrepreneurs. Parfois provocant, je m’assurerai de vous sortir de votre zone de confort.

Dominic Gagnon

Sur le même sujet

Amazon veut embaucher 125 000 personnes aux États-Unis

14/09/2021 | AFP

Les postes à pourvoir sont des emplois à plein-temps ou à temps partiel dans les entrepôts ou le transport.

Amazon embauchera 15 000 travailleurs au Canada et haussera les salaires

L’entreprise va augmenter le salaire de départ de ses employés de première ligne à 21,65$ l'heure au lieu de 17$.

Blogues similaires

L'instant d'un «pitch» ou quelques minutes dans mon quotidien

14/09/2021 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. L’idéal est de pouvoir être dans sa bulle et de n'avoir qu'à se concentrer à convaincre les juges.

Anges et démons

18/08/2021 | Anne Marcotte

BLOGUE INVITÉ. Dans le sport comme en affaires, on peut facilement perdre ses repères.

Femmes autochtones: un pont économique et social

02/07/2021 | Mélanie Paul

BLOGUE INVITÉ. La majorité des femmes d’affaires autochtones souhaitent avant tout contribuer à aider leur communauté.