Propriété étrangère : peu d'impact pour BCE, Telus et Rogers

Publié le 24/11/2011 à 16:34, mis à jour le 25/11/2011 à 11:56

Propriété étrangère : peu d'impact pour BCE, Telus et Rogers

Publié le 24/11/2011 à 16:34, mis à jour le 25/11/2011 à 11:56

Par Stéphane Rolland

Photo : Bloomberg

Si les sources du Globe and Mail ont anticipé justement la décision du gouvernement canadien, les changements à la règlementation dans le secteur des télécommunications auront peu d’impact pour les trois grands joueurs : BCE, Telus et Rogers, estime Jeff Fan, analyste de Scotia Capital.

Ottawa doit se prononcer sur deux enjeux liés à la concurrence dans le secteur des télécommunications : soit la règlementation sur la propriété étrangère et les conditions de la vente des permis de spectre dans les bandes de basse fréquence de 700 mégahertz (MHz). Le ministre de l’Industrie, Christian Paradis, devrait annoncer sa position lors d’une conférence de presse le 29 novembre prochain.

Actuellement, une société étrangère peut posséder jusqu’à 46,7% du capital d’une société de télécommunications canadiennes. Selon le Globe and Mail, le gouvernement devrait adopter une «règle des 10%». Ainsi, une société qui accapare moins de 10% des parts de marché pourrait être détenue à 100% par des intérêts étrangers.

Pour la vente du spectre, le quotidien torontois indique que le gouvernement imposerait un plafond au nombre de permis pouvant être acquis.

Ce changement n’aurait pas d’impact grand impact pour les grands joueurs, selon l’analyste. Même si une limite laissait une place pour les indépendants, ceux-ci risque d’obtenir les permis les moins intéressants, anticipe-t-il.

M. Fan ne voit que deux scénarios qui seraient profitables aux nouveaux venus. Dans les deux scénarios, le gouvernement devrait réserver une partie du spectre aux nouveaux joueurs. Cette mesure devrait s’accompagner de la règle des 10% citée plus haut ou par l’abolition de la limite à la propriété étrangère.

Comme Dvai Ghose, analyste chez Canaccord Genuity, M. Fan pense qu’il est possible que les nouveaux joueurs unissent leur force pour concurrencer BCE, Telus et Rogers lors de la vente du spectre.

PLUS : Noces prochaines entre les nouveaux fournisseurs sans-fil

 

À la une

À surveiller: Canadian Natural Resources, CIBC et Stella-Jones

Il y a 47 minutes | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Canadian Natural Resources, CIBC et Stella-Jones? Voici des recommandations d'analystes.

Bourse: Wall Street ouvre en baisse

Mis à jour il y a 35 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a également ouvert en légère baisse.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi 4 mars

Mis à jour à 08:22 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés mondiaux étaient mitigés lundi matin.