Apple retire WhatsApp et Threads de l’App Store en Chine à la demande des autorités

Publié le 19/04/2024 à 11:49

Apple retire WhatsApp et Threads de l’App Store en Chine à la demande des autorités

Publié le 19/04/2024 à 11:49

Par La Presse Canadienne

La suppression de WhatsApp et Threads intervient dans un contexte de tensions accrues entre les États−Unis et la Chine sur le commerce, la technologie et la sécurité nationale. (Photo: La Presse Canadienne)

Apple a indiqué avoir retiré l’application de messagerie WhatsApp de Meta et son application de médias sociaux Threads de l’App Store en Chine pour se conformer aux ordres des autorités chinoises. 

Les applications ont été retirées de la boutique en ligne vendredi après que les autorités chinoises ont évoqué des problèmes de sécurité nationale non précisés.

Leur suppression intervient dans un contexte de tensions accrues entre les États−Unis et la Chine sur le commerce, la technologie et la sécurité nationale.

Les États−Unis ont menacé d’interdire TikTok pour des raisons de sécurité nationale. Mais si TikTok, propriété de la société technologique chinoise ByteDance, est utilisé par des millions de personnes aux États−Unis, des applications comme WhatsApp et Threads ne sont pas couramment utilisées en Chine.

Au lieu de cela, c’est l’application de messagerie WeChat, propriété de la société chinoise Tencent, qui règne en maître.

D’autres applications Meta, notamment Facebook, Instagram et Messenger, sont restées disponibles au téléchargement, bien que l’utilisation de ces applications étrangères soit bloquée en Chine en raison de son réseau de filtres «Grand Pare−feu» qui restreint l’utilisation de sites web étrangers tels que Google et Facebook.

«L’Administration chinoise du cyberespace a ordonné la suppression de ces applications de la vitrine chinoise en raison de ses préoccupations en matière de sécurité nationale», a déclaré Apple dans un communiqué.

«Nous sommes obligés de respecter les lois des pays dans lesquels nous opérons, même si nous ne sommes pas d’accord», a ajouté l’entreprise.

Meta n’a pas immédiatement commenté la situation.

Apple, auparavant premier fabricant mondial de téléphones intelligents, a récemment perdu la première place au profit de son rival coréen Samsung Electronics. La société américaine a été confrontée à des vents contraires en Chine, l’un de ses trois principaux marchés, avec des ventes en baisse après que les agences gouvernementales chinoises et les employés des entreprises publiques ont reçu l’ordre de ne pas utiliser les appareils Apple au travail.

Apple a diversifié ses bases de fabrication en dehors de la Chine.

Son chef de la direction Tim Cook s’est rendu cette semaine en Asie du Sud−Est, visitant Hanoï et Jakarta avant de terminer son voyage à Singapour. Vendredi, il a rencontré le vice−premier ministre de Singapour, Lawrence Wong, avec qui il a «discuté du partenariat entre Singapour et Apple et de l’engagement continu d’Apple à faire des affaires à Singapour».

Apple a prévu investir plus de 250 millions de dollars américains pour agrandir son campus dans la cité−État.

Plus tôt cette semaine, M. Cook a rencontré le premier ministre vietnamien Pham Minh Chinh à Hanoï, s’engageant à augmenter les dépenses auprès des fournisseurs vietnamiens.

Il a également rencontré le président indonésien Joko Widodo. M. Cook a déclaré plus tard aux journalistes qu’ils avaient parlé du désir de M. Widodo de promouvoir la fabrication en Indonésie et a affirmé que cette avenue serait examinée par Apple.

Zen Soo, The Associated Press

 

 

Sur le même sujet

Bourse: Berkshire Hathaway est-elle encore une occasion d'achat?

10/05/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Que retenir du «Woodstock du capitalisme», soit l'assemblée annuelle de Berkshire Hathaway?

À surveiller: Apple, Groupe CGI et Air Canada

06/05/2024 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres d'Apple, CGI et Air Canada? Voici quelques recommandations d'analystes.

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.