À surveiller: Bombardier, Cascades et Apple

Publié le 12/04/2024 à 09:40

À surveiller: Bombardier, Cascades et Apple

Publié le 12/04/2024 à 09:40

Par Charles Poulin

Les points de donnée sur les ventes de iPhone sont à la baisse, mais cela ne tamise pas l'intérêt des investisseurs de fonds spéculatifs. (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de Bombardier, Cascades et Apple? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée par les analystes.

Bombardier (BBD, 61,44$): trajectoire renforcée

Si elle ne s’attend pas à ce que la prochaine journée des investisseurs de Bombardier atterrisse sur de nouveaux objectifs financiers, la BMO croit que l’événement sera l’occasion pour la direction de renforcer la trajectoire positive déjà observée.

L’analyste Fadi Chamoun anticipe que l’entreprise va réaffirmer ses objectifs pour l’exercice financier de 2025, des objectifs basés sur son carnet de commandes existant qui devrait lui permettre de générer des revenus au moins jusqu’à la fin de 2025, un amalgame de revenus plus favorable à l’avenir (notamment du côté des services après-vente qui continuent de croître plus rapidement que ceux des ventes d’avion) ainsi qu’une décroissance de la dette parce que Bombardier continue de prioriser le refinancement et le prépaiement des dettes plus coûteuses dans un contexte d’assouplissement des chaînes d’approvisionnement partout dans l’industrie.

Cet arrière-plan sera probablement un appui pour l’accroissement du flux de trésorerie, qui devrait atteindre 1,2 G$ d’ici la fin de 2025, tout comme une diminution du levier de l’entreprise à 1,7, soit sous la prévision de la direction (entre 2 et 2,5).

Fadi Chamoun remarque également que l’augmentation de la demande observée depuis l’automne 2023 s’est poursuivie en 2024. Il s’attend ainsi à ce que les commandes dépassent celles conclues au premier trimestre de 2023 malgré l’incertitude économique et politique ambiante.

Mis à part les livraisons à la baisse, l’analyste entrevoit une limitation aux marges au premier trimestre de 2024 en provenance du type d’avion vendu, avec moins de Global 7500 et plus de Challenger. Le bénéfice avant intérêts, impôt et amortissement (BAIIA) devrait s’améliorer au premier trimestre (15,7% contre 14,6% l’an dernier), propulsé par les contributions croissantes du marché après-vente.

La BMO maintient de surperformance du titre de Bombardier face à son secteur d’activités ainsi que son cours cible de 85$.

 

Cascades (CAS, 9,50$): pause trop tardive dans la hausse des coûts du carton

Sur le même sujet

À surveiller: Héroux-Devtek, Banque TD et Alphabet

24/05/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres Héroux-Devtek, Banque TD et Alphabet? Voici des recommandations d’analystes.

À surveiller: AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed

17/05/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed? Voici des recommandations d’analystes.

À la une

OBNL: le sentiment d’imposture bien plus présent chez les femmes que les hommes

28/05/2024 | Emmanuel Martinez

Le sentiment d’imposture est plus présent chez les femmes que chez les hommes qui siègent sur les CA d’OBNL québécoises.

Adaptation au climat: les entreprises doivent se préparer au pire

28/05/2024 | François Normand

Le Groupe d’experts en adaptation aux changements climatiques (GEA) a publié un rapport crucial pour le Québec.

Climat: le GEA recommande de la «cohérence gouvernementale»

Mis à jour le 28/05/2024 | La Presse Canadienne

Les membres du GEA ont publié une liste de 20 recommandations, soutenues par plus de 90 moyens.