Le coach idéal selon...

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Décembre 2014

Le coach idéal selon...

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Décembre 2014

Benoît Savard, président sma.skillable

En affaires depuis 18 ans, Benoît Savard, président d’une firme offrant des parcours de développement professionnel hybride (en ligne et en personne), a périodiquement besoin des services d’un coach pour avancer.

« Je vis des périodes très intenses à cause de la croissance rapide dans de nouveaux secteurs. Le processus de questionnement et de validation qui me permet de voir comment je me situe face aux enjeux me rassure et me permet d’avancer en restant centré sur mes objectifs », dit-il.

Pour l’entrepreneur sherbrookois, il est essentiel de bien connaître ses besoins avant de recourir aux services d’un coach. Ensuite, pour lui, il est essentiel de travailler avec un coach certifié.

« Je pense qu’il y a des gens qui ont des capacités en communication qui leur permettent d’être coach sans formation. Mais est-ce que j’encourage ça ? Non. Le domaine s’est structuré dans sa pratique et bien franchement, la formation, ça paraît », croit-il.

Comme il fait face à des enjeux liés à la croissance de son entreprise, M. Savard aurait pu vouloir un coach qui aurait surmonté ces épreuves. Mais pour lui, cela n’avait pas d’importance.

« Si la personne a longtemps vécu la situation, elle peut avoir un biais et voir les choses à partir de sa propre perspective », juge-t-il.

À lire aussi: Le coach, pour aller plus vite et plus loin

À suivre dans cette section

À la une

Trump pourrait augmenter les impôts dans un second mandat

Il y a 49 minutes | François Normand

Le déficit des États-Unis triplera en 2020 à 3 300 milliards de dollars, selon les services du budget du Congrès (CBO).

Les prix des maisons pourraient baisser de 7% en 2021

L'indice des prix des maisons pour 2021 prévoit également une baisse de prix de 6,7 % pour les maisons unifamiliales.

Québec invite la population à minimiser les contacts sociaux

« Pour casser la vague, il faut faire un effort pour minimiser vos contacts sociaux dans les prochains jours…»