Faire face à une tête dure

Publié le 20/10/2008 à 05:25

Faire face à une tête dure

Publié le 20/10/2008 à 05:25


Il ne faut pas hésiter à donner l'heure juste à un employé difficile. Voici 7 règles à suivre pour bien faire les choses.


Lorsqu'un dirigeant est aux prises avec un employé qui pose problème, une des deux situations suivantes peut en découler : soit l'employé s'améliore, soit il quitte l'entreprise.

En réalité, cependant, très peu de dirigeants se trouvent face à cette alternative. En effet, moins d'un dirigeant sur trois ose faire face à un employé difficile, révèle un sondage de KeyGroup.

Pourquoi ? Parce qu'ils peuvent avoir peur d'aggraver la situation. Ou parce qu'ils ne savent tout simplement pas comment s'y prendre.

Voici sept conseils tirés du sondage de KeyGroup mené auprès de 1 393 leaders américains :

1. Soyez précis. Si un employé est toujours en retard, précisez-lui le nombre exact de fois où il n'est pas arrivé à l'heure, avec les temps précis de retard. Expliquez-lui pourquoi il est important d'arriver à l'heure, en faisant le lien avec ses tâches quotidiennes.

2. Concentrez-vous sur les résultats attendus. Un employé s'habille en jeans et vous trouvez cela inacceptable. Au lieu d'attaquer ses goûts vestimentaires personnels, expliquez-lui en quoi son habillement est directement lié aux résultats attendus de celui-ci et à la performance de l'entreprise.

3. Personnifiez la rétroaction. Chaque personne réagit différemment à la rétroaction. Par exemple, soyez plus conciliant à l'égard des employés sensibles. Néanmoins, assurez-vous d'être toujours être clair et direct dans votre démarche.

4. Donnez rapidement de la rétroaction. Pour que l'employé se rappelle exactement ce qu'il a fait, n'attendez pas des jours ou des semaines pour lui en parler. Ne commettez pas l'erreur, fréquente, de négliger la rétroaction sur une base régulière et de bombarder l'employé de commentaires négatifs lors de son évaluation de fin d'année.

5. Ne blâmez pas un employé pour une erreur hors de son contrôle. Il est possible qu'un employé ait commis une erreur sans que ce soit entièrement de sa faute. Ne le blâmez pas. Prenez plutôt le temps de voir comment la situation peut être réglée, avec son aide.

6. Assurez-vous que l'employé comprend. Ne posez pas de questions dites fermées (auxquelles l'employé n'a qu'à répondre par «oui» ou «non»). Demandez-lui plutôt de récapituler ce que vous avez dit et donnez-lui la chance de mettre des solutions de l'avant pour contrer les problèmes actuels.

7. Gardez des notes. Après chacune des réunions, prenez des notes sur ce qui a été dit. Cela peut concerner un problème à résoudre, les démarches prises pour y faire face et l'échéancier prévu pour le régler. Pensez aussi à prendre des notes en vue de l'évaluation de fin d'année.

Source : Sondage KeyGroup

À suivre dans cette section


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Bourse: Wall Street s'inquiète du virus

Mis à jour le 09/07/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le Nasdaq a atteint son 26e record de l’année et son cinquième record du mois de juillet.

Titres en action: Postmedia, Delta, Siemens, Fast Retailing

Mis à jour le 09/07/2020 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Couche-Tard se prépare-t-elle pour une acquisition?

Cela pourrait aussi permettre à la société établie à Laval d’obtenir jusqu’à 4 milliards $ US.