Gouvernance: moins vieux qu'on imagine les administrateurs


Édition du 17 Janvier 2015

Gouvernance: moins vieux qu'on imagine les administrateurs


Édition du 17 Janvier 2015

« Imposer une limite d’âge, à 70 ans par exemple, forcerait plusieurs conseils à se départir d’administrateurs de trop bonne qualité pour que j’appuie complètement une telle solution. »

Au lieu d’établir une limite d’âge, plusieurs sociétés fixent plutôt des durées de mandat limite. Après douze ans, par exemple, un administrateur de société n’est plus considéré comme indépendant en France.

Une autre avenue consiste à soumettre les administrateurs à des réélections fréquentes, au terme de mandats courts (tous les deux ou quatre ans, par exemple).  Une règle simple qui assure une porte de sortie élégante à celui qui devrait, à cause de son âge, de la diminution de ses facultés ou pour toute autre raison, quitter son siège.

À lire aussi:
Les hyperactifs de la gouvernance
Les étoiles montantes de la gouvernance
L'ancien boys club se féminise

Premier recensement mondial des administratrices

À la une

Unifor fait état de 35 licenciements à Global News à travers le pays

Il y a 36 minutes | La Presse Canadienne

«Le nombre total de journalistes et de travailleurs des médias d’Unifor licenciés cette année s’élève à 197.»

La banque centrale évitera l’assouplissement quantitatif à moins d’un épisode majeur

Il y a 55 minutes | La Presse Canadienne

Le résumé des délibérations de la banque centrale sur la réduction de son taux directeur devrait être publié le 19 juin.

La francophonie, futur boom économique

«Il faut voir la francophonie comme une chose pour laquelle il faut passer à l’offensive.»