Bank of America: résultats en baisse au T1 mais conformes aux attentes

Publié le 16/04/2024 à 08:58

Bank of America: résultats en baisse au T1 mais conformes aux attentes

Publié le 16/04/2024 à 08:58

Par AFP

(Photo: 123RF)

Bank of America, la deuxième plus grande banque des États-Unis par la taille des actifs, a enregistré des résultats en recul au premier trimestre, mais globalement conformes aux attentes, soutenus par les marchés actions.

La banque a engrangé 25,8 milliards de dollars américains (G$US) de chiffre d'affaires de janvier à fin mars, en recul de 1,9% sur un an, a indiqué l'entreprise dans un communiqué mardi. C'est néanmoins légèrement plus qu'attendu par les analystes de Wall Street.

Le bénéfice net ressort à 6,7G$US (-18% sur un an). Rapporté par action (référence pour les marchés), il s'établit à 0,76 dollar US, conforme aux attentes du marché.

Sur cette période, l'établissement a enregistré une charge de 700 millions de dollars américains (M$US) en raison d'une contribution obligatoire au fonds de garantie des dépôts, conséquence de la crise bancaire du printemps dernier. Sans le prendre en compte, le bénéfice par action atteint 0,83 dollar US.

«Nous avons enregistré un trimestre solide grâce à la bonne performance de nos activités et à l'ajout de nouveaux clients», s'est félicité Brian Moynihan, le patron de Bank of America, cité dans le communiqué.

Dans la banque de détail, le chiffre d'affaires a décru de 5% à 10,2G$US, avec des dépôts moins importants, malgré la progression du nombre de clients.

La branche gestion du patrimoine a, à l'inverse, vu son chiffre d'affaires progresser de 5% à 5,6G$US, sur fond de marchés actions dynamiques.

«Notre équipe de gestion de patrimoine a généré des revenus records (...) et les services de banque d'investissement ont rebondi. Les activités de vente et de courtage de Bank of America ont poursuivi leur forte dynamique de 2023, enregistrant le meilleur premier trimestre depuis plus d'une décennie», a souligné Brian Moynihan.

Au premier trimestre, les revenus nets d'intérêts (c'est-à-dire la différence entre les intérêts perçus sur les prêts consentis aux clients et les intérêts versés aux épargnants et aux créanciers) ont reculé de 3% sur un an à 14G$US, là aussi conformes aux attentes du marché. 

Sur le même sujet

Bienvenue au «takeoff», le prochain mot à la mode

18/04/2024 | John Plassard

EXPERT INVITÉ. Les banques centrales pourraient être obligées de devoir relever leurs taux...

Vous reprendrez bien un peu de vitamine D?

17/04/2024 | John Plassard

EXPERT INVITÉ. Le marché de la vitamine D est fortement caractérisé par la demande croissante de suppléments.

À la une

«Nvidia a encore défié la gravité»

Mis à jour le 22/05/2024 | AFP

L’élan donné par l’IA générative ne se dément pas.

Bourse: Wall Street termine en baisse

Mis à jour le 22/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en baisse de plus de 120 points.

À surveiller: Saputo, Empire et CAE

22/05/2024 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Saputo, Empire et CAE? Voici quelques recommandations d’analystes.