Les ventes de maisons à Montréal continuent de reculer en novembre

Publié le 05/12/2022 à 15:20

Les ventes de maisons à Montréal continuent de reculer en novembre

Publié le 05/12/2022 à 15:20

Par La Presse Canadienne

Les prix médians sont demeurés plutôt stables en novembre. (Photo: La Presse Canadienne)

Les ventes de propriétés résidentielles à Montréal ont continué de chuter en novembre, à un niveau jamais vu depuis 2014, a indiqué lundi l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ).

Le nombre de transactions pour le mois dernier a atteint 2716, ce qui représente une chute de 38% par rapport au mois de novembre l’an dernier. Si toutes les catégories de propriétés ont connu une baisse, les plex ont davantage diminué, reculant de 60% en comparaison au même mois l’an dernier. La baisse est de 41% pour les copropriétés et de 30% pour les unifamiliales.

Cette baisse est la plus importante jamais enregistrée pour un mois de novembre depuis que les données de Centris sont compilées en 2000.

Le directeur du Service de l’analyse de marché de l’APCIQ observe que la chute des ventes en novembre fait écho à la remontée rapide des taux d’intérêt.

«Ce niveau transactionnel, qui figure parmi les plus bas enregistrés par le système Centris, continue de se traduire par une accumulation d’inscriptions en vigueur sur le marché de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal», observe Charles Brant, dans un communiqué.

Il constate que les vendeurs potentiels ne se précipitent pas pour vendre.

«Les conditions de marché demeurent à l’avantage des vendeurs. C’est notamment le cas pour les propriétés offrant un bon rapport qualité/prix, toujours activement recherchées par les acheteurs motivés. Celles-ci sont encore peu nombreuses et négociables au prix affiché dans un contexte où il y a moins d’acheteurs pour une même propriété. Il en résulte une certaine résistance des prix», précise-t-il.

Le nombre d’inscriptions est par conséquent en hausse de 58% par rapport au même mois l’année passée, mais seulement de 2% par rapport au mois précédent. Les inscriptions, au nombre de 16 397, sont désormais comparables à celles de la fin de l’année 2019, avant la pandémie.

Les prix médians sont demeurés plutôt stables en novembre. Ils sont de 380 000 $ pour une copropriété, de 520 000 $ pour une unifamiliale et de 715 000 $ pour un plex.

 

Sur le même sujet

À la une

Bourse: la remontée suscite espoir et méfiance

BLOGUE. La résilience économique et l'inflation ravivent les espoirs, mais il est beaucoup trop tôt pour crier victoire.

Rogers\Shaw\Québecor: report de la date limite de la fusion

Il y a 23 minutes | La Presse Canadienne

L’entente nécessite toujours l’approbation du ministre fédéral de l’Industrie.

Rogers-Shaw: les dates clés de la saga pour ceux qui ont perdu le fil

24/01/2023 | Matthieu Hains avec La Presse Canadienne

La transaction devait être conclue au cours du premier semestre de 2022. Un an plus tard, où en sommes-nous?