Le tourisme automobile enrichit plusieurs régions


Édition du 09 Mai 2015

Le tourisme automobile enrichit plusieurs régions


Édition du 09 Mai 2015

[Photo: Shutterstock]

Les beaux jours reviennent et, avec eux, le plaisir de se retrouver derrière le volant, cheveux au vent, pour sillonner les plus belles routes des environs. Ce désir de randonnée engendre des retombées touristiques importantes dans plusieurs régions..

À lire aussi :
Les brèves du Cahier Auto (Édition du 9 mai 2015)
Essayer une Tesla en entreprise
La Route 66, un parcours mythique, de Chicago à Santa Monica
Sur les traces de Napoléon, de la Côte d'Azur à Grenoble
Crevettes et fous de Bassan en Gaspésie
Comment préparer son road trip
Des nouveautés étonnantes au salon de Shanghai
Essai routier - L'utilitaire à l'italienne

En 2014, le tourisme a généré quelque 1,5 trillion de dollars en retombées économiques aux quatre coins des États-Unis. Environ le quart de ces retombées faramineuses seraient liées au tourisme automobile.

Au Canada, l'industrie touristique représentait, en 2012, des retombées de 78,8 milliards de dollars et plus de 603 000 emplois directs (selon une étude de l'Association de l'industrie touristique du Canada). On n'a cependant pas divisé les recettes en fonction du mode de transport.

En voiture sur la Queue du dragon

Le tourisme automobile, c'est d'abord la liberté. C'est du moins ce qu'explique Tabitha M. Myler, directrice du Graham County Travel and Tourism en Caroline du Nord. Cet État compte parmi ses attraits quelques-unes des plus belles routes du monde, dont la très célèbre «Tail of the Dragon».

Cette route de 17 kilomètres comporte des dizaines de virages et chevauche les montagnes entre le Tennessee et la Caroline du Nord. Prisée d'abord par quelques braves conducteurs au volant de leur familiale, cette partie de la route 129 accueille plus de 500 000 visiteurs chaque année. On y croise surtout des voitures sportives et des motos. La route a aussi servi de lieu de tournage à plusieurs films, dont Le Fugitif, mettant en vedette Harrison Ford.

«La route est l'attraction. Ce n'est ni le paysage ni les infrastructures, mais bien la route elle-même qui est au centre de nos communications touristiques. Nous avons profité de cette notoriété pour créer un réseau de cinq routes situées à proximité les unes des autres et lancer une vaste campagne de marketing», dit Mme Myler.

Depuis le lancement de la première campagne en 1996, le nombre de visiteurs a presque quintuplé, les auberges et restaurants se sont multipliés, et «Tail of the Dragon» est devenue une marque de commerce proposant ses propres produits dérivés.

«Chez nous, l'automobile est l'outil avec lequel nous attirons les touristes. Elle est à la base même de notre industrie», souligne Mme Myler. Ce genre de développement touristique est exceptionnel, puisqu'en général, le tourisme automobile s'intéresse davantage aux conducteurs de passage qu'aux touristes de destination.

À lire aussi :
Les brèves du Cahier Auto (Édition du 9 mai 2015)
Essayer une Tesla en entreprise
La Route 66, un parcours mythique, de Chicago à Santa Monica
Sur les traces de Napoléon, de la Côte d'Azur à Grenoble
Crevettes et fous de Bassan en Gaspésie
Comment préparer son road trip
Des nouveautés étonnantes au salon de Shanghai
Essai routier - L'utilitaire à l'italienne

À la une

Bourse: Wall Street termine sans direction, craintes d'une récession

Mis à jour à 18:02 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en baisse de près de 150 points.

À surveiller: Couche-Tard, Air Canada, et Gildan

Que faire avec les titres d’Alimentation Couche-Tard, Air Canada et Vêtements de sport Gildan?

Les mythes de la table d’imposition

BLOGUE INVITÉ. Non, votre voisin n’est pas la référence en matière fiscale.