La Route 66, un parcours mythique, de Chicago à Santa Monica


Édition du 09 Mai 2015

La Route 66, un parcours mythique, de Chicago à Santa Monica


Édition du 09 Mai 2015

[Photo: Shutterstock]

L'un des road trip les plus légendaires qui soient est celui qu'offre la Route 66. Cette route mythique traverse huit États américains, de Chicago en Illinois jusqu'à Santa Monica en Californie. Près de 4 000 kilomètres de conduite dans des paysages à couper le souffle qui, durant plus de 60 ans, ont grandement contribué au développement économique et démographique de l'Ouest américain.

À lire aussi :
Les brèves du Cahier Auto (Édition du 9 mai 2015)
Essayer une Tesla en entreprise
Le tourisme automobile enrichit plusieurs régions
Sur les traces de Napoléon, de la Côte d'Azur à Grenoble
Crevettes et fous de Bassan en Gaspésie
Comment préparer son road trip
Des nouveautés étonnantes au salon de Shanghai
Essai routier - L'utilitaire à l'italienne

Le trajet semble un véritable retour dans le temps. De l'Illinois jusqu'au Kansas, le mot d'ordre est : rétro. Stations-service désaffectées, plus et moins restaurées, géants en fibre de carbone datant des années 1960, boutiques de souvenirs dans des villages pittoresques...

À votre arrivée en Oklahoma, vous aurez l'occasion de faire un saut dans l'univers du film d'animation Les Bagnoles (Cars), de Pixar, près de Baxter Spring. On y retrouve le village et certains des véhicules qui ont inspiré le film.

C'est aussi dans ces États qu'on rejoint les parties de la Route 66 les moins praticables, car elles sont souvent abandonnées au profit de l'Interstate. Cela vous amènera à zigzaguer entre la route de service, l'autoroute et la route historique. Une carte détaillée sera votre meilleure alliée.

La deuxième partie, qui s'étend de l'Oklahoma jusqu'en Californie, propose de nombreux musées consacrés à la «mère de toutes les routes», des lieux inusités tels que Cadillac Ranch au Texas, des parcs naturels, dont le magnifique Painted Desert, le parc du Grand Canyon et, surtout, des vues qui incitent à la contemplation silencieuse.

Les amateurs de conduite aimeront particulièrement la portion de la route menant au village minier d'Oatman en Arizona, qui sillonne des plateaux montagneux. Dans les États plus secs et chauds, vous pourrez dévorer des centaines de kilomètres de la route historique parfaitement bien conservés et entretenus. Votre trajet s'en verra rallongé certes, mais la limite de vitesse réduite vous encouragera à profiter du paysage et du moment.

Soyez bien préparé

Un voyage de 4 000 kilomètres (si vous ne faites que l'aller) doit être bien organisé. Il peut être plus logique de partir de la Californie et de vous rapprocher en vous dirigeant vers l'est, bien que le trajet en sens inverse crée un plus bel effet.

Il vous faudra prévoir des arrêts repas qui peuvent être plus complexes dans les États du Sud, étant donné les étendues désertiques que traverse la Route 66.

Planifiez par la même occasion vos ravitaillements en essence pour éviter les pannes au milieu de nulle part. Vous aurez aussi l'occasion d'envisager un arrêt pour la nuit dans des motels kitsch à souhait, qui semblent figés dans le temps.

La clé du succès de votre road trip rétro est évidemment la recherche. La Route 66 est une véritable mine d'or historique. Si vous en avez l'occasion, prêtez l'oreille à ce que racontent les résidents : vous pourriez avoir de belles histoires à raconter et trouver de nouveaux endroits à explorer.

À lire aussi :
Les brèves du Cahier Auto (Édition du 9 mai 2015)
Essayer une Tesla en entreprise
Le tourisme automobile enrichit plusieurs régions
Sur les traces de Napoléon, de la Côte d'Azur à Grenoble
Crevettes et fous de Bassan en Gaspésie
Comment préparer son road trip
Des nouveautés étonnantes au salon de Shanghai
Essai routier - L'utilitaire à l'italienne

À la une

Bourse: Toronto clôture en hausse de plus de 150 points, Wall Street fermée

Mis à jour à 17:44 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. À Wall Street, les marchés étaient fermés en raison de la fête nationale des États-Unis.

À surveiller: Alimentation Couche-Tard, Shopify et Quincaillerie Richelieu

09:40 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Couche-Tard, Shopify et Quincaillerie Richelieu ? Voici quelques recommandations.

Les fondations doivent-elles planifier leur disparition?

Édition du 11 Mai 2022 | Maxime Bilodeau

PHILANTHROPIE. «Est-ce qu’on y gagnerait davantage collectivement si les fondations acceptaient de mourir?»