iPhone: 12 M d'identifiants piratés dans un ordinateur du FBI

Publié le 04/09/2012 à 14:41, mis à jour le 04/09/2012 à 14:42

iPhone: 12 M d'identifiants piratés dans un ordinateur du FBI

Publié le 04/09/2012 à 14:41, mis à jour le 04/09/2012 à 14:42

Par AFP

Un groupe de hackers affirme avoir piraté les identifiants de 12 millions d'utilisateurs d'iPhone ou d'iPad dans un ordinateur du FBI, soulevant des questions sur la sécurité informatique et la détention, par un gouvernement, de données personnelles.

Le groupe de pirates informatiques AntiSec, lié au collectif plus connu des Anonymous, a publié sur internet - sur le site http://pastebin.com/nfVT7b0Z - un million de ces identifiants présumés, en précisant qu'ils faisaient partie d'un groupe plus large de 12 millions d'identifiants trouvés dans un ordinateur du FBI, la police fédérale américaine.

Pour Eric Hemmendinger, expert en sécurité informatique pour le groupe indien Tata Communications, l'affaire est sans doute véridique, au regard des fuites déjà organisées par Anonymous, et suscite beaucoup d'inquiétudes.

"La question n'est pas de savoir si c'est vrai ou pas, mais de savoir pourquoi les agents fédéraux disposent de ces informations et pourquoi ils ne les ont pas davantage sécurisées", relevait en outre M. Hemmendinger.

"Si vous travaillez dans la cybersécurité et que votre ordinateur est piraté, le scénario est plutôt gênant", ajoutait-il.

L'histoire faisait le tour des réseaux communautaires et des blogs. Pour le blogueur Geekosystem, il s'agit de la "pire catastrophe en matière de données privées".

La fuite laisse sous-entendre que le FBI espionne les utilisateurs d'Apple, commentaient d'autres personnes sur Twitter.

"Les fragilités (du système internet) vont de la perte de l'anonymat de l'utilisateur jusqu'au vol complet de ses comptes Twitter et Facebook", déplorait Aldo Cortesi, consultant en sécurité informatique basé en Nouvelle-Zélande.

Interrogée par l'AFP, une porte-parole du FBI, Jenny Shearer, a déclaré que la police fédérale "ne commentait pas" cette information. Le groupe informatique Apple, également sollicité, n'était pas encore en mesure de répondre.

 

"Opération de grande ampleur"

La fuite est "réelle", affirmait mardi sur Twitter Peter Kruse, spécialiste de la cyber-criminalité au sein du groupe danois CSIS, en indiquant que trois de ses appareils Apple étaient concernés.

À la une

Le Québec Inc. sous-estime le potentiel de l’Italie

Le nouveau président de la Chambre de commerce italienne au Canada veut «approfondir» la relation Québec-Italie.

Rentables, les fonds de travailleurs?

EXPERT INVITÉ. Les fonds de travailleurs représentent assurément une option pertinente, voici pourquoi:

Canada: les villes veulent 7 G$ pour des logements abordables

Les maires de villes au Québec espèrent, du même coup, plus de flexibilité dans le processus.