iPhone: 12 M d'identifiants piratés dans un ordinateur du FBI

Publié le 04/09/2012 à 14:41, mis à jour le 04/09/2012 à 14:42

iPhone: 12 M d'identifiants piratés dans un ordinateur du FBI

Publié le 04/09/2012 à 14:41, mis à jour le 04/09/2012 à 14:42

Par AFP
"Ils affirment avoir le nom de famille, les adresses, les numéros de téléphones etc. aïe aïe aïe!", tweetait-il.

"Les raisons qui auraient poussé le FBI à recenser des millions de données personnelles ne sont pas claires, mais c'est évident que ces données (et l'ordinateur sur lequel elles étaient stockées) n'étaient pas suffisamment sécurisées", affirme Graham Cluley, de la société de sécurité informatique britannique Sophos.

Johannes Ullrich, du centre informatique Internet Storm notait toutefois que la source de la fuite n'avait pas encore été identifiée.

"Il n'y a rien dans ce dossier qui mette en cause le FBI. Donc ces données pourraient aussi venir d'une autre source. Mais c'est difficile de trouver quelqu'un qui détiendrait un dossier pareil", a affirmé M. Ullrich.

Le nombre important d'identifiants saisis "suppose qu'il s'agit d'une opération de grande ampleur et non pas d'une opération ciblée, ou alors que le dossier a été constitué au cas où l'un des utilisateurs devrait être suivi", supposait-il.

"Les hackers sont surtout intéressés par le fait de mettre le FBI dans l'embarras plus que par celui de mettre en danger des innocents. Mais pirater un ordinateur est un acte criminel, et je présume que le FBI et d'autres organisations vont vite se mettre à la recherche des responsables", estimait de son côté Graham Cluley.

Pour les pirates d'Antisec, il s'agit d'attirer l'attention sur les identifiants d'Apple qui permettent selon eux de suivre les utilisateurs d'iPhone ou d'iPad. 

"Nous n'avons jamais aimé ce concept d'identité liée à chaque appareil Apple (unique identity device ID, UDID). Cela a été une très mauvaise décision d'Apple", estiment les pirates. "Le FBI utilise vos informations personnelles dans un projet de filature de la population", assurent-ils.

À la une

Cinq régions passent en zone orange

Mis à jour le 03/03/2021 | lesaffaires.com

Ce sont régions de la Capitale-Nationale, de Chaudière-Appalaches, de la Mauricie, de l’Estrie, du Centre-du-Québec.

Le Québec pourrait passer au orange, sauf dans le grand Montréal

Les yeux des régions en zone rouge sont ainsi tournés mercredi après-midi vers le premier ministre.

La COVID-19 a fait baisser l'espérance de vie au Québec

La hausse du nombre de décès enregistrés au Québec en 2020 est attribuée à la pandémie de COVID-19.