Opsens distribuera ses produits médicaux en Asie

Publié le 19/11/2012 à 10:59, mis à jour le 20/11/2012 à 12:48

Opsens distribuera ses produits médicaux en Asie

Publié le 19/11/2012 à 10:59, mis à jour le 20/11/2012 à 12:48

Par Martin Jolicoeur

Photo: Bloomberg

La société Opsens, de Québec, vient de céder les droits de distribution de deux solutions médicales servant à la mesure de la réserve fractionnelle de flux, un procédé utilisé pour le calcul de la pression artérielle.

L’entente d’une valeur de 5M$, avec une société médicale japonaise dont le nom est gardé secret, prévoit la vente de l'OptoWire et l'OptoMonitor au Japon, en Corée et à Taiwan pour une durée illimitée. Ensemble, ces territoires représenteraient le dixième du marché mondial potentiel pour les deux produits d'Opsens.

« La signature de cet accord est une étape importante pour Opsens et confirme la valeur de nos produits Fractional Flow Reserve (FFR) », a déclaré Pierre Carrier, président et chef de la direction d'Opsens.

En échange des droits de distribution en Asie, Opsens recevra la somme de 3M$ de son partenaire japonais. Opsens recevra également à la signature 2M $US en débenture convertible garantie en actions ordinaires de la société.

Le marché médical convoité par Opsens aurait connu une«croissance annuelle composée de plus de 35 % au cours des dernières années», soutient-elle.

L'entreprise a intégré son capteur de pression dans un fil guide conçu pour naviguer à travers le système vasculaire pour atteindre des lésions avec plus de facilité.  Les produits FFR d'Opsens sont en phase de validation et passeront sous peu à l'approbation réglementaire afin d'accéder au marché au cours de l'exercice débutant le 1er septembre 2013.

À 10h30, à la Bourse de Toronto, l'action d'Opsens se négociait à 0,30$ aujourd'hui, en hausse de 0,11$ ou de 57,89%. Depuis un mois, l'action a reculé de 0,02$ ou de 9,52%.


 

À la une

Les entreprises doivent se préparer à l’indépendance de l’Écosse

14/05/2021 |

ANALYSE. La victoire des indépendantistes le 6 mai et le Brexit favorisent une victoire du «oui» lors d'un référendum.

Charl-Pol: loin des grosses mains de Jos Tremblay

14/05/2021 | Emmanuel Martinez

L’entreprise Charl-Pol, de Saguenay, a cent ans.

CPQ: la pandémie n'a pas gommé la pénurie de main-d'oeuvre

Mis à jour le 12/04/2021 | Catherine Charron

L'immigration est la solution que souhaitent privilégier les entreprises sondées.