Taux double en santé: «trop peu trop tard», disent les syndicats

Publié le 21/07/2022 à 14:22

Taux double en santé: «trop peu trop tard», disent les syndicats

Publié le 21/07/2022 à 14:22

Par La Presse Canadienne

Les huit organisations syndicales déplorent le fait que cette mesure ait encore une fois été décidée unilatéralement. (Photo: La Presse Canadienne)

La mesure visant à augmenter la rémunération des heures supplémentaires du «taux et demi» au taux double est «nettement insuffisante» aux yeux des syndicats qui représentent les travailleurs concernés dans la santé.

Pour eux, c’est «trop peu trop tard», clament-ils à l’unisson.

Les huit organisations syndicales déplorent aussi le fait que cette mesure ait encore une fois été décidée unilatéralement par le gouvernement plutôt que négociée avec les représentants des travailleurs dans la santé.

Québec a fait savoir aux syndicats, mercredi, qu’il allait porter au taux double la rémunération des heures supplémentaires, plutôt qu’au taux habituel de 150%. Le but est d’inciter les travailleurs dans la santé à accepter de faire des heures supplémentaires, alors qu’il manque de personnel, en période de vacances estivales et d’isolement causé par la COVID au sein du personnel.

La mesure entrera en vigueur ce vendredi pour prendre fin le 26 septembre.

Mais jeudi en début d’après-midi, les syndicats attendaient encore la directive écrite du gouvernement à ce sujet. Les syndicats rapportaient avoir eu des informations différentes selon le gestionnaire à qui ils avaient parlé.

À la une

L’Italie prendra-t-elle un virage « illibéral »?

ANALYSE. L'élection législative de dimanche pourrait porter au pouvoir un parti issu de la nostalgie mussolinienne.

En face du ou de la prochain.e premier.ère ministre

Édition du 21 Septembre 2022 | Les Affaires

Si le ou la prochain.e premier.ère ministre du­ Québec était en face de vous, quel sujet serait votre priorité?

Qui est le gagnant du «Débat des chefs» pour les lecteurs de Les Affaires?

23/09/2022 | Les Affaires

Un lecteur a souligné que «l’auditeur» était le gagnant de l’exercice.