Record des demandes d'aide alimentaire au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Publié le 02/11/2023 à 11:00, mis à jour le 06/11/2023 à 15:51

Record des demandes d'aide alimentaire au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Publié le 02/11/2023 à 11:00, mis à jour le 06/11/2023 à 15:51

Par Trium Médias

Moisson Saguenay-Lac-Saint-Jean indique que le nombre de paniers de provisions distribués a plus que doublé depuis quatre ans. (Photo: Jean-François Desbiens)

La faim gagne du terrain. Chaque mois, Moisson Saguenay–Lac-Saint-Jean est venu en aide à plus de 12 660 personnes cette année. Du jamais vu.

À titre comparatif, l’organisme venait en aide chaque mois à 8000 personnes en 2022 et 7000 personnes en 2019.

Les données socioéconomiques fournies par les organismes desservis par Moisson Saguenay–Lac-Saint-Jean indiquent que le nombre de paniers de provisions distribués a plus que doublé depuis quatre ans, passant de 2832 en 2019 à 7424 en 2023.

Les organismes sur le terrain sont unanimes: il s’agit d’une situation historique. 

«Notre réseau fait face à une demande sans précédent, souligne le directeur général de Moisson Saguenay-Lac-Saint-Jean, Yanick Soumis. L’insécurité alimentaire atteint des sommets dans la région alors que le contexte économique préoccupant laisse envisager des jours encore plus difficiles. Nous devons collectivement réfléchir sur les actions à poser pour lutter concrètement contre la faim. Notre réseau tentera de pallier la demande et les trous dans notre filet social, mais nous ne pourrons avoir un impact durable dans la lutte contre la faim au Québec. Cela devra passer par l’implantation de politiques de lutte à la pauvreté.»

 

Un manque de denrées qui persiste 

En raison du contexte économique difficile, les organismes de la région constatent aussi que le portait des usagers qui sollicitent de l’aide alimentaire se diversifie. Par exemple, le nombre de personnes en emploi augmente. 

Certains organismes ont d’ailleurs manqué de denrées durant la dernière année et craignent des bris de services. Ils soulignent que les effets de la hausse du coût de la vie se font de plus en plus sentir et que ce sont les plus vulnérables qui en paient le prix.

Pour faire face à cette demande accrue, le réseau a besoin d’une aide financière d’urgence, selon Yanick Soumis.

«En plus d’avoir, au fil du temps, bâti un réseau efficace, nous avons mis en place des initiatives en collaboration avec plusieurs partenaires pour être en mesure d’accroître le volume de denrées que nous distribuons. Malheureusement, ce n’est pas suffisant pour venir en aide à tous ceux qui en ont besoin. Nous lançons un appel haut et fort aux gouvernements, mais également aux organisations et à la population en mesure de nous soutenir : nous avons besoin de votre aide pour répondre aux besoins urgents. Les gens peuvent aider notre organisme en donnant sur notre site.»

 

Par Jean-François Desbiens

À la une

Le Québec pâtira-t-il de la guerre commerciale verte avec la Chine?

ANALYSE. Les producteurs d’acier craignent que la Chine inonde le marché canadien, étant bloquée aux États-Unis.

Bourse: Wall Street finit en ordre dispersé, le Dow Jones clôture au-dessus des 40 000 points

Mis à jour à 17:36 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé.

À surveiller: AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed

Que faire avec les titres AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed? Voici des recommandations d’analystes.