Rabaska : Gazprom s'immisce dans la campagne électorale

Publié le 10/09/2008 à 00:00

Rabaska : Gazprom s'immisce dans la campagne électorale

Publié le 10/09/2008 à 00:00

Par Olivier Schmouker

«Si jamais nous ne pouvions plus participer au projet Rabaska pour une raison politique, nous trouverions aisément d’autres débouchés pour notre gaz naturel liquide. Et cela créerait de gros problèmes au Canada, car il se trouverait rapidement à cours de gaz naturel», a lancé M. Medvedev lors d’une conférence en Russie.

Cela étant, M. Medvedev a déclaré qu’il avait contacté les dirigeants du projet Rabaska, et que ceux-ci lui avaient garanti que le programme n’était changé en rien pour l’instant. L’entente finale doit toujours être conclue d’ici la fin de 2008.

À cause du conflit armé entre la Russie et la Géorgie

En août dernier, M. Harper avait déclaré en conférence de presse qu’il entendait revoir tous les aspects de la coopération entre le Canada et la Russie, y compris le projet de port méthanier sur le Saint-Laurent dénommé Rabaska.

La raison? Les hostilités armées entre la Russie et la Géorgie à propos de l’Ossétie du Sud et de l’Abkhazie, le Canada ayant décidé d’apporter son soutien à la Géorgie.
«Le message est que ce n’est pas ‘business as usual’ avec la Russie, et c'est un incident très important», avait alors souligné M. Harper.

Cette attitude implique directement le projet Rabaska, dans lequel le holding russe est partenaire depuis mai dernier. Une entente préalable pour la livraison en gaz naturel liquifié (GNL) à hauteur de 100% des capacités du futur port méthanier a été signée entre Gazprom et le consortium à la tête de Rabaska, à savoir les sociétés canadiennes Gaz Métro et Enbridge ainsi que le français Gaz de France.

Gazprom doit importer en Amérique du Nord via Rabaska du gaz naturel liquéfié provenant du gisement de Chtokman, situé dans la partie centrale de la mer de Barents, à 450 kilomètres au nord-est de Mourmansk. Le projet Rabaska doit être opérationnel en 2014.

Avec Reuters.

(Rabaska en péril à cause de Harper ?)
(Qui est Gazprom ?)

À la une

Faire partie de la même équipe que Cole Caufield avec Lipsweater

Une start-up montréalaise propose aux mordus du hockey de faire partie du même club que Cole Caufield.

Bourse: Wall Street termine en hausse, coup de rein avant le week-end férié

Mis à jour à 17:09 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto est fermée pour la Fête du Canada.

Twitter: un rendement assuré de 43%?

EXPERT INVITÉ. Le titre de Twitter se négocie à 37,80$US, 43% sous le prix offert par Elon Musk. Pourquoi?