Climat: accord «historique» entre la Chine et les États-Unis

Publié le 12/11/2014 à 06:36

Climat: accord «historique» entre la Chine et les États-Unis

Publié le 12/11/2014 à 06:36

Par AFP

Barack Obama et son homologue chinois Xi Jinping, à la tête des deux pays les plus pollueurs de la planète, se sont fixé ensemble mercredi à Pékin de nouveaux engagements pour lutter contre le réchauffement climatique.

Qualifiée d'«historique» par le président américain, cette annonce répond à l'urgence de parvenir à un accord mondial à la conférence sur le climat fin 2015 à Paris.

Premier émetteur mondial, la Chine s'est fixé l'objectif d'un pic de ses émissions de gaz à effet de serre, responsables de la hausse des températures, «autour de 2030», avec l'intention «d'essayer d'y arriver plus tôt» selon la Maison Blanche.

De leur côté, les Etats-Unis se sont engagés à réduire de 26%-28% leurs émissions d'ici à 2025 par rapport à 2005.

C'est la première fois que la Chine prend un engagement sur une date à laquelle ses émissions atteindront un pic, en ciblant l'année à partir de laquelle celles-ci cessseront d'augmenter et la courbe s'inversera.

Cet accord bilatéral est significatif dans la mesure où, dans les négociations sur le climat, la Chine exige systématiquement de ne pas être logée à la même enseigne que les pays industrialisés, selon le principe des «responsabilités communes mais différenciées». En clair, dit Pékin, la responsabilité de la lutte contre le réchauffement incombe principalement aux pays développés.

Plus de 40% des émissions mondiales 

À la une

Nombre record de femmes élues à l'Assemblée nationale

Des 125 députés qui composeront la nouvelle Assemblée nationale du Québec, on en comptera désormais 58 de sexe féminin.

ESG: le facteur E a-t-il encore sa place?

Il y a 44 minutes | Louise Champoux-Paillé

BLOGUE INVITÉ. Le facteur E est sûrement celui qui possède la plus grande notoriété de la triade.

Nouveau revirement d'Elon Musk, qui propose à nouveau de racheter Twitter

13:34 | AFP

La cotation de l’action Twitter a été suspendue mardi à la Bourse de New York «en attendant des informations».