Un compte d'épargne payant pour tous

Publié le 04/12/2010 à 00:00, mis à jour le 07/12/2010 à 14:21

Un compte d'épargne payant pour tous

Publié le 04/12/2010 à 00:00, mis à jour le 07/12/2010 à 14:21

1) Il est possible d'en détenir plusieurs

L'important est que le capital investi dans ces CELI ne dépasse pas la limite admise, c'est-à-dire 5 000 $ par année, plus les revenus de placement obtenus. " Avoir plusieurs CELI est intéressant pour quelqu'un qui veut y placer à la fois un certain fonds commun et des titres qui n'appartiennent pas à ce fonds ", dit Wilmot George, directeur de la planification fiscale et successorale chez Placements Mackenzie.

2) Les placements y fructifient à l'abri du fisc

C'est la principale caractéristique des CELI : les intérêts, dividendes et gains en capital qu'ils génèrent ne sont pas imposés. Les sommes que vous y versez, par contre, ne donnent droit à aucune déduction fiscale, contrairement aux sommes déposées dans un régime enregistré d'épargne-retraite (REER).

3) Vous pouvez contribuer jusqu'à 5 000 $ d'argent frais par année - et parfois plus

Ces droits de cotisation ne se perdent pas : si vous n'avez pas versé un sous dans un CELI ouvert en 2009, vous pouvez y placer 10 000 $ en 2010 et 15 000 $ en 2011.

Par ailleurs, toute somme retirée de votre compte peut y être redéposée, y compris les revenus de placement du compte, à la seule condition que vous le fassiez l'année suivant votre retrait. " L'espace CELI que avez occupé ne disparaît jamais ", résume Fabien Major, conseiller financier et auteur d'Investir dans un CELI : l'épargne est enfin libre d'impôt ! (Éditions Transcontinental, 2010). " Si vos placements ont produit 500 $ en dividendes, vous pourrez retirer cette somme et la redéposer dans votre CELI. "

À la une

L’État reprend (enfin) sa place dans l’économie

27/02/2021 | François Normand

ANALYSE — La crise a discrédité le discours des partisans du laissez-faire et du néolibéralisme tous azimuts.

Comprendre l'impact d'une hausse des taux d'intérêt

26/02/2021 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. L’évaluation de tout actif financier est tributaire des taux d'intérêt.

Le G20 relance le chantier d'une taxation des géants du numérique

26/02/2021 | AFP

Washington renonce à une condition posée fin 2019 par l’administration Trump.