Le paysage de la personnalisation marketing : positif ou négatif?

Publié le 17/02/2020 à 00:05

Par DIALOG INSIGHT

Le paysage de la personnalisation marketing : positif ou négatif?

Un peu des deux. Depuis quelques années déjà, les experts du marketing ajoutent à leur palmarès des tendances les plus chaudes le concept de la personnalisation, en spécifiant que les entreprises augmentent considérablement leurs investissements d’année en année. Avec autant de popularité autour du sujet, tout porte à croire qu’il y a des avancées importantes dans les pratiques de personnalisation, et qu’il doit être de plus en plus facile d’en voir au sein des entreprises. Mais est-ce vraiment le cas ?

Un paysage réaliste, et plus retardataire que l’on pense

76% des spécialistes du marketing évoluant sur les marchés nord-américains qualifient leur personnalisation de basique. 30% affirment n'avoir aucun processus de personnalisation en place, tandis que 26% n'ont tout simplement aucune technologie pouvant les aider à faire de la personnalisation.

Ceci veut dire que 3 experts sur 4 ne font rien de bien avancé à ce niveau, c’est énorme. Cette statistique provient de l’étude sur la personnalisation faite par Dynamic Yield, qui a interrogé plus de 700 spécialistes du marketing sur leurs efforts de personnalisation.

Au Québec, ce nombre est encore plus grand, puisque nous vivons un retard important au niveau de la personnalisation marketing.

Ce qui est surprenant, c’est que sur 67 % des leaders mondiaux qui qualifient leur organisation de «maîtres» ou d'«expertes», avec des niveaux de personnalisation avancés, 40 % utilisent plutôt des tactiques de personnalisation basiques une fois interrogés sur leurs pratiques. C’est-à-dire qu’ils ignorent des concepts avancés comme la personnalisation omnicanale ou encore en temps réel. Ils sont alors eux-mêmes peu au courant des possibilités de la personnalisation, et n’ont pas plus un plan de match afin d’en prendre avantage.

Mais qu’en est-il de l’expert sur 4 qui fait de la personnalisation relativement avancée ?

Parmi ces 24% d’experts qui sont en mesure de mettre des pratiques de personnalisation en place, 77% ont connu une croissance de leurs revenus en 2018. Ce pourcentage est encore plus élevé parmi les entreprises qui avaient une stratégie de personnalisation avancée (93%).

Ces conclusions peuvent être liées à plusieurs facteurs… Une chose est certaine, nous savons que les consommateurs sont prêts et désirent recevoir du contenu personnalisé. En effet, 3 consommateurs sur 4 (79%) veulent partager des données en échange d'un engagement contextualisé. En particulier, 88% des clients attendent des offres personnalisées en retour (source). Par exemple, autant de personnes vont être prêtes à choisir, recommander ou encore payer plus cher une marque qui offre un service ou une expérience personnalisés. (Forrester)

À la une

Nouvel espoir dans la lutte aux changements climatiques

25/11/2022 | François Normand

ANALYSE. Plusieurs pays ont réussi à réduire leurs émissions de GES tout en affichant une croissance économique.

Bourse: Toronto clôture en légère hausse

Mis à jour le 25/11/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street a terminé sur une note contrastée.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 25/11/2022 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.