Le MBA, un levier d’intégration

Publié le 21/08/2019 à 00:30

Par ESG UQAM

Depuis l’obtention de son MBA à l’ESG UQAM en 1993, Amina Gerba a accompli de grandes choses. Celle qui a fondé Kariderm et Kariliss a fait, depuis longtemps, ses preuves en tant que femme d’affaires. Ayant créé Afrique Expansion, elle contribue à améliorer le rayonnement de l’Afrique en Amérique du Nord tout en valorisant les opportunités commerciales, elle-même investissant dans le beurre de karité, l’or vert africain.

Amina Gerba est actuellement présidente-fondatrice du Groupe Afrique Expansion inc. et présidente du conseil d’administration d’Entreprendre ici, une organisation qui sert de ressource pour les entrepreneurs de la diversité ethnoculturelle. Bien placée pour connaître les enjeux des entrepreneurs immigrants, elle est d’ailleurs reconnaissante envers le MBA pour la crédibilité et le respect qu’il inspire. « Étant une femme noire immigrante, il est très difficile d’être crédible ici. Il y a beaucoup de barrières systémiques », explique-t-elle.

D’origine camerounaise, Mme Gerba est arrivée au Québec en 1986, où elle a continué à bâtir sa carrière depuis. « J’ai dû reprendre mes études ici au niveau du cégep, car au Cameroun, j’ai dû arrêter quand j’ai eu mon premier fils. Je suis particulièrement fière d’avoir réussi à combiner études et famille. Chacun de mes enfants nés au Canada est né en même temps que l’obtention de l’un de mes diplômes. », affirme-t-elle.

Deux continents, une ambition
Son passage au MBA lui a aussi permis de mieux s’intégrer à l’environnement d’affaires québécois ainsi que de construire un solide réseau de contacts qui lui est encore utile aujourd’hui. Agissant comme un lien entre deux continents, avoir des partenaires en Afrique n’était pas suffisant : il lui fallait connaître tout aussi bien l’écosystème commercial américain et surtout canadien. Selon elle, le MBA donne inévitablement de nouvelles opportunités, peu importe l’origine ou le champ de compétences. Dans son cas, elle a saisi l’occasion pour passer d’employée à employeur.

Nommée Chevalière de l’Ordre national du Québec en 2014, elle cumule aussi les prix de reconnaissance dans son domaine. Elle est même classée, en 2008, parmi les 25 femmes d’influence au Québec selon le Journal Les Affaires. Également impliquée socialement, entre autres en siégeant à divers conseils d’administration, dont celui de l’Université du Québec à Montréal, Amina Gerba ne manque pas d’ambition et de projets. Elle est certainement un modèle pour les entrepreneurs d’ici et d’ailleurs, ainsi qu’une représentante de qualité pour la communauté africaine.

Le MBA de l’ESG UQAM a 40 ans, découvrez le programme de MBA pour cadres.

À la une

Bourse: Wall Street voit rouge, Toronto est à un sommet record

Mis à jour le 16/09/2019 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le Brent a bondi de 14,6 %, sa plus forte progression depuis que le contrat a été formalisé en 1988.

Titres en action: Aramco, Coca-Cola, Facebook...

16/09/2019 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Les Bourses européennes reculent face aux tensions pétrolières

16/09/2019 | AFP

Les investisseurs ont «forcément été pris un petit peu de court sur le retour du risque géopolitique», dit une analyste.