Noah Redler: Le touche-à-tout

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Juin 2015

Noah Redler: Le touche-à-tout

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Juin 2015

Par Pierre Théroux

[Photo : Martin Flamand]

Noah Redler a été directeur de la logistique et de l'hospitalité du festival Juste pour rire. Il a oeuvré comme attaché politique dans l'arrondissement montréalais Ville-Marie. Des fonctions en communication pour Jeunesse Canada Monde et chez Communoloft ont aussi jalonné son parcours professionnel. Puis, en 2011, il a lancé sa propre boîte, Publikit.

Cliquez ici pour découvrir 24 autres stars du Québec de demain

«Je n'ai jamais trop su ce que je voulais faire», dit en riant l'entrepreneur de 33 ans, qui se consacre aussi au développement d'entreprises technologiques à titre de directeur du campus de la Maison Notman. Même ses études universitaires ont été guidées par sa soeur, qui lui a suggéré le baccalauréat en science politique simplement parce que «je voulais changer le monde».

Son travail dans des secteurs aussi variés que la politique, la production d'événements culturels, les OBNL et les communications suit néanmoins un fil conducteur : le développement de projets de société. «J'ai toujours voulu être engagé dans des domaines où on peut faire bouger les choses et les améliorer pour un monde meilleur. Changer les habitudes, les mentalités, ce n'est pas comme simplement changer d'auto. Ça prend une vie entière», illustre-t-il.

Ses efforts pour aider les jeunes entreprises et encourager l'esprit entrepreneurial témoignent de cet engagement. Depuis décembre 2013, il dirige le campus de la Maison Notman, un incubateur qui accueille une vingtaine de start-up pendant trois à six mois. Ce lieu «réunit des entrepreneurs venus apprendre et réseauter dans un esprit communautaire», explique le natif de Montréal, dont le rôle est de les mettre en relation avec des investisseurs, des comptables, des avocats, etc.

«C'est un rassembleur qui n'agit pas dans son propre intérêt, mais celui des autres, qui travaille en ayant toujours à l'esprit le développement de la communauté», dit Natalie Voland, présidente de Gestion immobilière Quo Vadis, qui avait engagé Noah Redler pour l'aider à mettre sur pied Communoloft. Il s'agit d'un service qui loue des bureaux au plus bas coût possible à de nouveaux entrepreneurs.

Le jeune homme s'engage aussi bénévolement, entre autres comme gérant de la communauté montréalaise de StartUp Canada. L'été dernier, en compagnie d'autres fondateurs d'entreprises technologiques montréalaises, il a lancé La tournée des entrepreneurs, qui l'a mené à Baie-Saint-Paul, à Gaspé, à Rouyn-Noranda et à Lac-Mégantic. L'objectif : tisser des liens et favoriser le partage d'expérience avec des dizaines d'entrepreneurs de ces régions.

«Noah est toujours disponible pour aider les autres», souligne d'ailleurs Karim Boulos, ancien conseiller dans l'arrondissement de Ville-Marie qui l'avait recruté à titre d'attaché politique. «Il était toujours très avenant et très patient quand il s'agissait d'écouter les plaintes des citoyens et de tenter de résoudre les problèmes.»

Publikit, créée avec son frère Josh, reflète aussi son intérêt pour le développement des entreprises, puisqu'elle les aide à mettre sur pied des stratégies numériques. Noah Redler ne cesse pas pour autant de chercher sa voie. «Je suis toujours à la recherche de projets et défis intéressants. Il faut rester ouvert aux occasions qui se présentent.»

Âge : 33

Le sport qui vous fait vibrer ? Le ski alpin

Pourquoi ? Je suis toujours heureux et détendu sur les pistes de ski.

L’entrepreneur, le politicien ou le penseur avec qui vous rêvez de souper ? Ray Kurzweil

Pourquoi ? C’est un penseur inspirant qui voit le monde non comme il est, mais comment il pourrait être renforcé davantage dans l'intérêt de tous. Avoir la chance d'échanger des idées avec lui serait révélateur.

Cliquez ici pour découvrir 24 autres stars du Québec de demain

À suivre dans cette section


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Y a-t-il un avenir pour la production d'aluminium au Québec?

19/10/2019 | François Normand

ANALYSE. L’industrie vit une crise qui nécessite une révolution économique, mais surtout technologique.

La région de l'aluminium, mais pas seulement

Édition du 14 Septembre 2019 | Pierre Théroux

FOCUS SAGUENAY–­LAC-SAINT-JEAN. Impossible de la manquer. En arrivant à la ville de Saguenay, ...

La Bourse est figée en attendant un signal

BLOGUE. Il faudra plus que la résolution des conflits pour redonner un réel nouvel élan à la Bourse, selon ce stratège.