Vincent Leclerc : Nietzsche, le skateboard, MIT, Taylor Swift...

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Juin 2015

Vincent Leclerc : Nietzsche, le skateboard, MIT, Taylor Swift...

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Juin 2015

Par Dominique Froment

[Photo : Martin Flamand]

«Ce n'est pas tout le monde qui a une maîtrise en technologie des médias du Massachusetts Institute of Technology. En plus, les meilleurs recourent à ses services», résume Pierre Lortie, conseiller principal au cabinet d'avocats Dentons. Voilà pourquoi il a accepté de siéger au comité consultatif de PixMob, dont Vincent Leclerc est associé fondateur.

Cliquez ici pour découvrir 24 autres stars du Québec de demain

Les meilleurs, ce sont le Cirque du Soleil, Arcade Fire, les Jeux olympiques de Sotchi, le Super Bowl 2014, le brasseur néerlandais Heineken, etc.

En gros, PixMob a conçu une technologie qui transforme chaque individu d'une foule en pixels pour produire des effets visuels difficiles à imaginer. Un exemple ? La chanteuse internationale de l'heure, Taylor Swift, lui a confié un contrat pour animer les 80 spectacles de sa tournée mondiale 2015. La PME a conçu pour la country-girl devenue pop-star un bracelet qui, au poignet de tous les spectateurs, créera un effet hallucinant quand ils applaudiront. «Le gros trip, c'est quand le client te donne carte blanche», confie le jeune homme, fasciné par le côté artistique de la technologie.

Pour satisfaire ses parents, deux scientifiques, Vincent Leclerc a terminé son DEC en sciences. Mais tout de suite après, à 18 ans, il part vivre un an dans un kibboutz en Israël, séduit par l'esprit communautaire.

De retour chez lui, il s'inscrit au bac en beaux-arts et informatique à l'Université Concordia. Malgré des notes plutôt ordinaires, il décroche ensuite une bourse du MIT. «Ce ne sont pas tant tes notes qu'ils regardent, mais ton parcours et ton potentiel. Le fait d'avoir vécu un an en Israël a sans doute joué.»

Son diplôme du MIT en main, les offres émanant de la Silicon Valley ne se sont pas fait attendre. Mais elles n'intéressaient pas le jeune homme. «J'aime mieux développer mes propres idées que celles des autres.» Il est donc revenu à Montréal pour mettre sur pied PixMob avec un ancien employeur, un entrepreneur en série devenu un ami, David Parent.

«Au MIT, j'ai appris que se tromper n'était pas grave, mais que de ne pas s'en rendre compte rapidement pouvait être désastreux. C'est une formidable leçon pour un entrepreneur.» Malgré une liste de projets réalisés à faire envie, le père de deux enfants assure qu'on n'a encore rien vu. «Pas question que je bouge d'ici avant d'avoir atteint les 100 millions de chiffre d'affaires.»

Âge : 36

Quels sports vous font le plus vibrer ? Le snowboard et le skateboard

Pourquoi ? Tu dois prendre rapidement des décisions qui peuvent avoir des conséquences immédiates importantes. Comme en affaires !

Avec qui rêveriez-vous de souper ? Nietzsche

Pourquoi ? Je trouve géniale son idée de construire sa vie comme si elle devait se répéter à l’infini.

Cliquez ici pour découvrir 24 autres stars du Québec de demain


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Le titre de SNC-Lavalin bondit au lendemain des élections

Au lendemain du scrutin, l'action de SNC-Lavalin a effectué un bond à la Bourse de Toronto.

Le parti libéral devra mettre un peu d'eau dans son vin

06:51 | AFP

«Si le parti libéral fait les concessions attendues par le NPD, on peut s'imaginer que ça durera au moins 18 à 24 mois.»

Le PDG de Nike tire sa révérence

16:39 | AFP

Il était à la tête de l’entreprise depuis 2006.