1. Montréal : proximité et services

Offert par Les Affaires


Édition du 12 Septembre 2015

1. Montréal : proximité et services

Offert par Les Affaires


Édition du 12 Septembre 2015

Par Claudine Hébert

Le Palais des congrès de Montréal offre une superficie de location de plus de 550 000 pi2.

Sans surprise, Montréal trône au classement des villes de congrès et d'événements les plus prisées du Québec. Bien que Tourisme Montréal (qui n'est pas membre de l'Association des professionnels de congrès du Québec) ne recense pas les activités d'affaires régionales et provinciales dans chacun des hôtels de son territoire, il a suffi de joindre une poignée d'établissements pour attribuer le premier rang à la ville.


Cliquez ici pour consulter le dossier Top 10 des villes de congrès


Le Marriott Château Champlain, le Bonaventure, le Hyatt Regency, le Westin et le Fairmont Le Reine Elizabeth totalisent, à eux cinq, au moins 1 750 événements de 50 nuitées et plus.


«La présence de nombreuses entreprises dans la région [Statistique Canada en recense plus de 59 000 sur le territoire montréalais] contribue au succès de la destination montréalaise», rappelle Louis Loranger, directeur des ventes au Marriott Château Champlain. L'établissement, logé au coeur du centre-ville, enregistre annuellement au moins 350 événements de 50 nuitées et plus, et quelque 800 rencontres d'affaires avec ou sans hébergement. Malgré la circulation et les coûts de stationnement, poursuit-il, la tendance mondiale du marché congrès et événements est de favoriser les zones urbaines.


Même son de cloche à l'hôtel Hyatt Regency. «En plus d'être localisé au coeur du quartier des spectacles, l'hôtel a comme voisines deux des cinq premières sociétés du Top 500 Les Affaires [Desjardins et Hydro-Québec]. C'est un avantage non négligeable», souligne Colette Dufault, directrice des ventes de l'établissement. Fait à noter, la plupart des établissements hôteliers du centre-ville montréalais disposent d'au moins deux délégués commerciaux qui se consacrent au marché québécois.


En plus d'avoir sur son territoire le plus grand centre de congrès de la province - le Palais des congrès offre une superficie de location de plus de 550 000 pi² -, Montréal bénéficie d'un large bassin de population à proximité. Un facteur important, comme le confirme l'Ordre des infirmières et des infirmiers du Québec (OIIQ).


«Notre congrès annuel regroupe plus de 2 500 congressistes. Nos choix de destinations pour accueillir un événement de cette envergure se limitent donc à Montréal et à Québec. Néanmoins, trois années sur quatre, nous favorisons Montréal pour limiter les frais de déplacement. En effet, plus de 55 % de nos membres résident dans la grande région de Montréal», explique François Jutras, chef de service à la direction marketing, promotion et événements à l'OIIQ. La facture du congrès, précise-t-il, grimpe de 20 % lorsque l'événement se déroule à Québec.


Populaire auprès de la clientèle locale, Montréal l'est également sur la scène internationale, notamment auprès de nos voisins du Sud. Un marché d'affaires sur lequel le Palais des congrès et Tourisme Montréal concentrent leur énergie. Et ça paye. «En 2014, plus de 80 % des congrès et événements d'affaires tenus au Palais des congrès ont constitué des rendez-vous internationaux, soit 59 des 74 événements. Cela s'est traduit par plus de 241 millions de dollars de retombées économiques directes pour Montréal, en incluant les 15 congrès québécois», dit Raymond Larivée, pdg du Palais des congrès.


Montréal, qui compte 23 600 unités d'hébergement sur son territoire, continue d'occuper le premier rang des villes de congrès en Amérique du Nord pour l'accueil d'événements associatifs internationaux. Selon l'Union des associations internationales (UAI), Montréal devance, pour une quatrième année consécutive, les villes de New York, de Washington et de Buenos Aires.


Événements (de 50 nuitées et plus)


Plus de 2 000 dont 259 organisés en collaboration avec Tourisme Montréal


Retombées économiques


675 M$ : Tourisme Montréal estime que 25 % des 2,7 milliards de dollars de dépenses touristiques dont a bénéficié Montréal en 2014 découlent du tourisme d'affaires.


Parc hôtelier


15 000 chambres au centre-ville


Importants événements à venir



  • American College of Chest Physicians, octobre 2015 : 2 500 délégués

  • International Continence Society, octobre 2015 : 4 000 délégués

  • National Association of College and University Business Officers, juillet 2016 : 2 500 délégués


Bon à savoir


Montréal vient d'être certifiée par l'organisme iCompli Sustainability, selon la norme APEX/ASTM (Accepted Practices Exchange/American Standard Test Method). Cette attestation confirme que la ville est une destination de choix pour la tenue d'événements écoresponsables.


Cliquez ici pour consulter le dossier Top 10 des villes de congrès


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

À la une: spécial 500, la recherche et développement au service de la croissance

Édition du 18 Mai 2019 | Les Affaires

Cette semaine, notre classement des 500 est accompagné d’un dossier sur un des moteurs des entreprises: la R-D.

À la une: les métiers de demain (matin!)

Édition du 11 Mai 2019 | Les Affaires

En manchette cette semaine, les métiers de demain.

OPINION À la une: à la conquête du règne végétal
Édition du 04 Mai 2019 | Les Affaires
À la une: notre spécial transformation numérique
Édition du 20 Avril 2019 | Les Affaires
À la une: réseauter autrement
Édition du 06 Avril 2019 | Les Affaires

À la une

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

Pourquoi Donald Trump s'attaque à la Chine

17/05/2019 | François Normand

BALADO - La Chine veut devenir numéro un en termes de qualité dans 10 secteurs clés à la base de l'économie américaine.