Thermoplast récupère tous azimuts

Publié le 06/11/2010 à 00:00, mis à jour le 04/11/2010 à 12:56

Thermoplast récupère tous azimuts

Publié le 06/11/2010 à 00:00, mis à jour le 04/11/2010 à 12:56

Depuis deux ans, la division Thermoplast de l'entreprise Profilés de portes et fenêtres Royal réduit, récupère et recycle à fond, tout cela grâce à la mise en place d'un plan vert ambitieux. Les résultats sont impressionnants : recyclage complet des résidus de PVC, réduction de 88 % de la consommation d'eau, du tiers de l'utilisation du gaz naturel et de 10 % de l'électricité.

L'efficacité des mesures s'explique notamment par la participation de l'ensemble des 150 employés dans le processus. " En janvier 2009, nous avons mis en place un comité vert formé de six membres provenant de tous les services de l'entreprise, affirme André Touchette, président régional de Profilés de portes et fenêtres Royal. Nous avons cerné les grands enjeux sur lesquels il fallait intervenir pour améliorer notre bilan environnemental. Nous avons ensuite travaillé par projet. Chaque membre du comité était responsable d'un projet. "

Sur le plan de l'engagement, de petits gestes parlent d'eux-mêmes. " Depuis leur participation au sein du comité, deux des membres ont changé de voiture pour des modèles plus écoénergétiques, relate M. Touchette. Pour l'un des deux, cela a dû être un choix plus difficile, puisqu'il s'agit d'un adepte de voitures sportives. " Cette démarche s'inscrit dans la continuité des actions de l'entreprise, selon le président. " Nous concevons déjà des produits éconergétiques et durables, dit-il. Il était donc normal pour nous de poursuivre selon cette logique environnementale. À terme, toutes les entreprises devront entreprendre une telle démarche. "

Dresser un bilan carbone

Thermoplast s'est engagée à l'automne 2009 dans une démarche d'écoconception, chapeautée par l'Institut de développement de produits (IDP). Cette approche consiste à réfléchir aux façons de réduire l'empreinte environnementale d'un produit pour chaque étape de son cycle de vie, de la fabrication à l'élimination. C'est possible en utilisant, par exemple, moins de matières premières et moins d'énergie à l'étape de la fabrication.

" Les membres de l'équipe de Thermoplast ont suivi deux ateliers d'une demi-journée à l'IDP. Ensuite, nous leur avons offert du soutien pour les aider à analyser le cycle de vie de leurs produits et à évaluer les avantages et les inconvénients à chacune des étapes ", dit Bertrand Derome, conseiller en développement durable et développement de produits à IDP. Cette démarche a mené l'entreprise à établir le bilan carbone de ses produits de PVC à toutes les phases de la production.

Aux yeux de M. Touchette, l'écoconception répond à une tendance de plus en plus présente et favorable à l'achat de produits verts. " Les consommateurs veulent s'assurer que les produits de PVC qu'ils se procurent sont sains pour l'environnement ", dit-il.

Moins d'incidents en santé-sécurité du travail

Deux ans après le début de la démarche, les résultats sont probants. " Nous recyclons entièrement nos résidus de PVC provenant des extrudeuses qui servent à mouler les profilés ", affirme M. Touchette. Ces résidus sont ensuite transformés en fines granules et réintroduits dans le processus de fabrication.

À suivre dans cette section

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Metro veut accroître son utilisation des technologies dans ses magasins

Elle prévoit de doubler, à peu près, le nombre de magasins dotés de caisses libre-service au cours de son exercice 2020.

Garder ses gagnants, le cas de Metro

Édition du 24 Août 2019 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. L'épicier Metro (MRU, 53,98 $) n'est plus le secret bien gardé qu'il était. Sa rigueur...

Legault et Fitzgibbon songent à un Amazon Québec

L’idée avait d’abord été lancée en 2017 par l’entrepreneur Alexandre Taillefer.