Thermoplast récupère tous azimuts

Publié le 06/11/2010 à 00:00, mis à jour le 04/11/2010 à 12:56

Thermoplast récupère tous azimuts

Publié le 06/11/2010 à 00:00, mis à jour le 04/11/2010 à 12:56

Toutes ces mesures sont profitables sur plusieurs plans. " Cela nous permet d'attirer et de fidéliser notre main-d'oeuvre et de réaliser des économies importantes pour ce qui est des matières premières et de notre utilisation de l'énergie ", dit M. Touchette.

UNE APPROCHE CRÉDIBLE

Grâce à son plan vert, Thermoplast veut se positionner comme un chef de file dans le secteur de la fabrication de portes et de fenêtres, selon Bertrand Derome, conseiller en développement durable et développement de produits à l'Institut de développement de produits (IDP), une organisation de Montréal.

Il croit que Thermoplast est bien placée pour atteindre ses objectifs. " Parce qu'elle compte une équipe de développement de produits, cette PME est en mesure de bien saisir les enjeux qui entourent l'écoconception et de tester, si nécessaire, les modifications apportées au produit. "

Autre point positif, poursuit M. Derome, la PME a mis dans le coup tous ses services dès le lancement de sa démarche d'écoconception. " Tout le monde travaille à l'atteinte des mêmes objectifs. "

Enfin, l'entreprise ne veut surtout pas se faire taxer de maquillage vert. " Pour y parvenir, elle tente d'obtenir des certifications crédibles pour ses produits, dit-il. Tous sont déjà certifiés Energy Star, mais, comme cette certification ne concerne que la performance énergétique, Thermoplast mène aussi des démarches pour obtenir d'autres certifications, par exemple LEED pour son bâtiment. "

Quelques chiffres

38 000: Nombre de gallons d'eau que Thermoplast consomme en moins chaque jour. La PME utilise notamment moins d'eau pour refroidir les pièces de PVC après l'extrusion. " Cela a pu se faire grâce à l'ajout d'un filtre qui a enlève les lubrifiants dans l'eau. On peut réutiliser la même eau plus de 1 000 fois ", souligne André Touchette, président régional de Profilés de portes et fenêtres Royal.

4.5% des produits sont cette année " exempts de péchés verts ", alors qu'ils n'étaient que 2 % l'an dernier, selon les conclusions de l'édition 2010 de l'étude The Sins of Greenwashing, qui vient d'être rendue publique par Terrachoice, entreprise spécialisée dans le marketing " vert " et gestionnaire du programme environnemental EcoLogo.

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

McDonald's teste de nouveaux emballages «verts» au Canada

Édition du 15 Juin 2019 | Les Affaires

INDUSTRIE DE L'EMBALLAGE. Des arches dorées teintées vertes? McDonald testera de nouvelles solutions d’emballages ici.

Emballage durable: le nouvel avantage concurrentiel

Édition du 15 Juin 2019 | Claudine Hébert

INDUSTRIE DE L'EMBALLAGE. Qu'il soit alimentaire ou souple, en plastique ou en carton, l'emballage est en plein....

À la une

Négos avec Air Canada: l'action de Transat continue à prendre de l'altitude

La période de négociations exclusives entre Transat A.T. et Air Canada se termine ce soir.

Forte hausse des revenus publicitaires chez Corus

26/06/2019 | Siham Lebiad

Corus Entertainment (CJR-B) a dévoilé mercredi des revenus de 458 M$, en hausse de 4% au cours du 3e trimestre

Bourse: encore des aubaines malgré les sommets historiques

26/06/2019 | Denis Lalonde

BALADO GESTIONNAIRES EN ACTION. Même si les indices américains sont à des sommets, on peut encore trouver des aubaines.