Sherbrooke met le paquet pour attirer ses filières chouchous

Offert par Les Affaires


Édition du 11 Novembre 2017

Sherbrooke met le paquet pour attirer ses filières chouchous

Offert par Les Affaires


Édition du 11 Novembre 2017

Par Claudine Hébert

DOSSIER PARCS INDUSTRIELS - Les entreprises des sciences de la vie, des technologies de l’information et communication, de la fabrication manufacturière, des technologies propres et des micronanotechnologies se voient offrir des terrains à 1$ le pi2 (incluant rues, aqueducs et égouts) ainsi qu’un congé de taxes sur dix ans pour toute nouvelle construction, y compris un agrandissement. « Il a fallu aiguiser notre crayon », soulève d’emblée Josée Fortin, directrice générale de Sherbrooke Innopole. Des incitatifs qui s’ajoutent aux quelque 17,4 M$ investis par la ville en infrastructures pour améliorer les accès.

Et cela a payé. En moins de deux ans, plus de 335M$ ont été investis dans le parc industriel régional et le Technoparc de Sherbrooke, qui forment une zone contigüe de 6,46 km2 (la 9e plus grande au Québec). Les entreprises des filières-clés représentent près de 70% des occupants de ce vaste parc.

Par conséquent, Sherbrooke Innopole se retrouve avec un joyeux problème. Il reste moins de 25 % de terrains disponibles dans cette zone bordée par les autoroutes 10-55 et 410. « Nous travaillons présentement étroitement avec la Ville de Sherbrooke pour identifier des terrains qui pourraient être développés à court ou moyen terme », indique Mme Fortin.

Remarquez, la plus grande des zones industrielles de Sherbrooke présente un autre bémol : l’accessibilité par le transport en commun. Un dossier sur lequel travaille activement l’organisation de Josée Fortin. En attendant, ce secteur a l’avantage d’offrir aux entreprises un concept unique d’économie circulaire. Les rejets d’une entreprise peuvent servir de source d’énergie à une autre.

À la une

Bourse: Wall Street termine en hausse

Mis à jour le 27/01/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto est restée pratiquement inchangée pendant la dernière séance de la semaine.

Moins d’aubaines sur le marché boursier qu’on ne pourrait penser

27/01/2023 | Charles Poulin

Si les marchés boursiers ne sont plus surévalués, ils ne sont pas une aubaine pour autant.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 27/01/2023 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.