Geneviève Lévesque : exporter l'art avec succès

Offert par Les Affaires


Édition du 08 Novembre 2014

Geneviève Lévesque : exporter l'art avec succès

Offert par Les Affaires


Édition du 08 Novembre 2014

Geneviève Lévesque, finaliste - entrepreneure active à l’international

Transformer sa passion pour l’art en entreprise tout en contribuant au rayonnement international d’artistes majoritairement québécois, c’est le pari qu’a réussi Geneviève Lévesque en fondant, à l’âge de 25 ans, la galerie Artêria en 2007 à Bromont. « J’avais de nombreux amis artistes qui avaient de la difficulté à promouvoir leurs œuvres, alors j’ai commencé à les aider bénévolement. »

Cliquez ici pour consulter le dossier Prix Femmes d'affaires du Québec 

Elle choisit de se spécialiser dans les artistes en milieu de carrière, car les galeries hésitent souvent à exposer des artistes n’ayant pas encore fait leurs preuves. Comme les œuvres de ces artistes se vendent à des prix relativement abordables, cela permet également de rendre l’art plus accessible. « Notre stratégie consiste à vendre moins cher, mais en quantité », dit la finaliste des prix Femmes d’affaires du Québec du Réseau des femmes d’affaires du Québec (RFAQ), dans la catégorie Entrepreneure active à l’international.

Rapidement, elle prend conscience de la petite taille du marché québécois et de la nécessite de se tourner vers l’étranger. Inde, Chine, États-Unis… les participations à des salons internationaux s’enchaînent à un moment où le marché de l’art souffre de la crise. Loin d’être un handicap, cette situation économique difficile permet à Artêria de se faire une place dans des salons délaissés par des marchands d’art ne pouvant plus assumer le coût de tels voyages. « Nous sommes une toute petite équipe, nous avons peu de frais fixes et de salaires à payer, et pas de flotte de véhicules ou de vastes locaux à entretenir. »

Avec 500 œuvres vendues l’an dernier, Artêria continue sur sa lancée, animée de la même volonté : chercher des artistes dont la valeur est appelée à augmenter pour que l’achat d’œuvres d’art reste un bon investissement pour les clients.

La personnalité qui l’inspire

« Mes parents, car ils m’ont appris à ne pas lâcher alors que, petite, j’entreprenais toujours beaucoup de projets, mais sans jamais les finir. Grâce à eux, je suis désormais plus tenace. »

Son plus grand défi

Convaincre son bailleur de fonds de financer son premier voyage d’affaires en Chine, malgré son jeune âge (23 ans à l’époque).

Le projet qui l’allume

« J’ai récemment été approchée par un investisseur québécois à succès et amoureux des arts, qui veut investir dans ma compagnie. Ce serait un levier fantastique pour accéder à un autre niveau. »

Cliquez ici pour consulter le dossier Prix Femmes d'affaires du Québec 

À la une

Un ruban intelligent pour traiter des enfants à l’urgence

21/01/2022 | Emmanuel Martinez

Une start-up montréalaise a conçu un dispositif qui permet de mieux déterminer la dose de médicaments pour les enfants.

Bourse: Wall Street termine en forte baisse, la Fed et Netflix font tomber les indices

Mis à jour le 21/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse de plus de 400 points.

À surveiller: Quincaillerie Richelieu, Well Health et Guru

21/01/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Quincaillerie Richelieu, Well Health et Guru? Voici quelques recommandations d’analystes.