Après 15 ans d'attente, la refonte de la Loi sur les ingénieurs pourrait aboutir en 2011

Publié le 09/10/2010 à 00:00, mis à jour le 10/11/2010 à 11:33

Après 15 ans d'attente, la refonte de la Loi sur les ingénieurs pourrait aboutir en 2011

Publié le 09/10/2010 à 00:00, mis à jour le 10/11/2010 à 11:33

Par Alain Duhamel

" Cette année sera la bonne ", affirme Maud Cohen, présidente de l'Ordre des ingénieurs du Québec, fondé il y a 90 ans.


Aujourd'hui, l'Ordre encadre la pratique de 58 000 professionnels du génie au Québec, mais sa loi constitutive, modifiée à plusieurs reprises, n'a pas été revue en profondeur depuis les années de la Révolution tranquille... bien avant l'apparition des ordinateurs et des logiciels de conception et bien avant l'émergence des enjeux liés au développement durable.


L'Ordre des ingénieurs espère que l'Assemblée nationale sera saisie d'un projet de loi avant la fin de 2010 et qu'elle l'adoptera avant l'été 2011. L'organisme y travaille depuis 1994.


En 1999, le projet de refonte de l'Ordre des ingénieurs étendait le champ de pratique à un grand nombre d'ouvrages, d'installations, de systèmes et de procédés, et dressait une longue liste des actes exclusifs. Le projet n'a pas franchi l'étape de la commission parlementaire, dans le cadre de laquelle s'étaient opposés unanimement les représentants de l'industrie manufacturière, de la construction et des professions des sciences appliquées.


Depuis, l'Office des professions a entreprise un long processus d'examen et de refonte de l'encadrement du domaine des sciences appliquées et des technologies touchant plusieurs ordres professionnels : architectes, agronomes, géologues, chimistes, ingénieurs forestiers, ingénieurs et technologues professionnels.


Objectif de cette démarche : moderniser l'encadrement des professions des sciences appliquées tout en permettant aux technologues professionnels reconnus d'exercer sous supervision certains actes réservés.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Le patron de SNC craint de voir des employés quitter pour des concurrents

L’entreprise québécoise est toujours au cœur d’une tempête politique qui continue d’ébranler le gouvernement Trudeau.

SNC-Lavalin coupe une centaine de postes un peu partout au Canada

13/12/2018 | Julien Arsenault, PC

Ces éliminations ne représentent toutefois qu’une faible proportion de l’effectif de SNC-Lavalin au Canada.

OPINION Dans l'ombre de WSP, l'ingénieur-conseil Stantec reprend du mieux
Une loi à moderniser
Édition du 20 Octobre 2018 | Jean-François Venne
À quand la fin de la tutelle pour l'OIQ ?
Édition du 20 Octobre 2018 | Jean-François Venne

À la une

Immobilier: l'activité et les prix grimpent de 3% en avril

Il y a 52 minutes | Les Affaires - JLR

Bulletin JLR-LesAffaires. Le marché du condo continue d’avoir le vent dans les voiles, à l'exception de Laval et Québec.

Le FMI juge que le Canada ne devrait pas assouplir ses règles hypothécaires

Il y a 56 minutes | La Presse Canadienne

«Cela serait malvenu, car la dette des ménages reste élevée», explique-t-il dans un rapport.

Le marché de la propriété de luxe en croissance au Québec

BLOGUE INVITÉ. Dans la région de Mtl, 3% des unifamiliales vendues en 2018 ont été acquises au coût de 980 000$ ou plus.