Dénoncer la corruption, un devoir

Publié le 08/10/2010 à 15:38, mis à jour le 10/11/2010 à 14:26

Dénoncer la corruption, un devoir

Publié le 08/10/2010 à 15:38, mis à jour le 10/11/2010 à 14:26

La multiplication des allégations de corruption dans l'attribution des contrats par les municipalités et dans le secteur de la construction a entaché l'image des ingénieurs.

Rien d'étonnant donc au fait que l'Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ) ait demandé au juge à la retraite John H. Gomery de donner une conférence sur le sujet au dernier congrès de l'Ordre en juin.

M. Gomery n'y va pas par quatre chemins : " Il ne suffit pas d'attendre que les erreurs liées à l'incompétence ou que les pratiques répréhensibles soient mises au jour par d'autres acteurs, comme les corps policiers ou les commissions d'enquête. La solution au problème d'image des ingénieurs se trouve dans leur code de déontologie, qui exige qu'un ingénieur qui est au courant de pratiques inacceptables les dénonce à l'officier disciplinaire de la profession, c'est-à-dire le syndic. "

Il n'est guère facile de dénoncer un collègue ou son patron, admet l'ancien président la Commission d'enquête sur le programme des commandites. " Personne n'aime être délateur. Cependant, c'est la solution. Par ailleurs, l'obligation de transparence est un enjeu important dans une démocratie comme la nôtre. "

L'Ordre des ingénieurs veut renverser la vapeur

L'OIQ a mis en place une série de mesures pour renverser la vapeur. " Un des objectifs prioritaires de la Planification stratégique 2010-2015 consiste à favoriser chez nos membres le développement d'une pratique intégrant davantage les dimensions éthique et déontologique liées aux obligations professionnelles ", explique la présidente de l'Ordre, Maud Cohen.

La transformation du Bureau du syndic témoigne de cette volonté. " Les demandes d'enquête sont en hausse; elles sont passées de 80 à 400 l'année dernière. Elles proviennent en partie du public et des membres. À la suite de délations de la part de nos membres, nous avons aussi été amenés à faire enquête sur le comportement de certains ingénieurs ", dit Mme Cohen.

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Le Conseil du patronat veut «éliminer les interventions de la santé publique»

Il demande plus de pouvoirs pour les employeurs dans un régime de santé et sécurité au travail jugé trop généreux.

Lion livrera 60 autobus scolaires électriques à Autobus Séguin

Ce serait la plus importante commande du genre en Amérique du Nord selon l'entreprise.

Sur le banc des pénalités, Couche-Tard est bon marché

BLOGUE. Tous se demandent quelle autre filière Couche-Tard a choisie en tant qu’avenue de croissance complémentaire.