Le Québec en bref

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Novembre 2017

Le Québec en bref

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Novembre 2017

Par Les Affaires

LANAUDIÈRE
Investissement de 14 M$ à Berthierville
Un important projet voit le jour à l'usine Olymel de Berthierville, qui emploie actuellement plus de 425 personnes. L'entreprise investit 14 millions de dollars dans le réaménagement d'une partie de son usine de transformation de volaille et dans l'installation d'un nouveau système d'anesthésie des oiseaux au CO2. Les travaux, qui vont débuter en décembre, devraient être terminés d'ici l'automne 2018. Ils comprennent la création d'un nouveau bâtiment consacré à la réception des oiseaux et à l'anesthésie au CO2, ainsi que l'ajout de nouveaux équipements destinés au fonctionnement de cette nouvelle méthode d'abattage et à d'autres étapes de la production. L'investissement devrait avoir un effet positif sur la capacité de production de l'usine berthelaise en permettant une augmentation de la capacité de production de l'établissement, sur le plan du volume. Le système d'anesthésie au CO2 qui sera implanté présenterait aussi de multiples avantages. Selon l'entreprise, il rehausse d'abord le niveau de bien-être animal en réduisant le stress chez les oiseaux, notamment grâce à une cage 40 % plus grande. Cette réduction du stress chez l'oiseau permet aussi d'éviter les blessures., ce qui aurait pour conséquence d'améliorer la qualité de la viande. L'implantation de ce système ne nécessite pas de modifications aux bâtiments de ferme.

CHAUDIÈRE-APPALACHES
1,4 M$ d’investissement chez Alifab 
Alifab, qui fabrique des équipements en acier inoxydable dans le domaine agroalimentaire, investit 1,4 M$ pour doubler sa capacité de production à son usine de Sainte-Claire, dans Bellechasse. Les travaux d’agrandissement de l’usine ont débuté le 6 novembre et devraient se terminer au printemps ou à l’été 2018. Alifab a connu, de 2015 à 2017, une croissance de son chiffre d’affaires de 70 %. L’entreprise a ainsi décidé d’investir et de doubler sa capacité de production, faisant passer ses plans de soudure et ses soudeurs de 8 à 15.
L’usine agrandie occupera une superficie totale de 28 000 p2, et l’entreprise de 57 employés prévoit embaucher une quinzaine de personnes de plus.

ESTRIE
Neptune Technologies & Bioressources investit 5M$ à Sherbrooke
Près de cinq ans après l’explosion qui a tué trois personnes et blessé une trentaine d’autres dans son usine de Sherbrooke, Neptune Technologies & Bioressources a confirmé un changement de cap dans ses productions. L’entreprise a confirmé investir 5 M$ en Estrie pour la conversion de ses installations de production d’huile de krill en production d’huile de cannabis. Rappelons que Neptune Technologies & Bioressources a abandonné l’été dernier sa production d’huile de krill à Sherbrooke. Cinquante employés avaient alors perdu leur emploi. Neptune Technologies & Bioressources vient par ailleurs de rendre publics ses états financiers du deuxième trimestre se finissant le 30 septembre.
«Compte tenu de l’investissement en capital annoncé pour le secteur du cannabis [...], nous prévoyons que la position de trésorerie du secteur nutraceutique sera de 23 à 24 M$ à la fin de l’exercice, le 31 mars 2018, ce qui fournira une marge de manoeuvre financière amplement suffisante pour exécuter notre plan d’affaires», a souligné Mario Paradis, vice-président et chef de la direction financière, par voie de communiqué.

MAURICIE
Le Collège Shawinigan emboîte le pas de l’entrepreneuriat
La direction du Collège Shawinigan a présenté son plan d’action triennal pour le développement de l’entrepreneuriat dans l’établissement d’éducation. Participant au Projet d’éducation entrepreneuriale au cégep (PEEC, un projet pilote financé par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur), le Collège s’est doté l’an dernier d’une ressource en entrepreneuriat, qui a pour mandat d’actualiser le plan d’action triennal, qui est conçu pour favoriser le développement des valeurs entrepreneuriales ciblées par l’établissement: la confiance en soi, l’engagement, l’innovation, l’autonomie, l’esprit d’équipe et la persévérance. Le Collège a reçu l’appui d’un partenaire majeur, Vision entrepreneuriat Desjardins, qui a accordé une somme de 4 000$ par année, et ce, pour trois ans. Jusqu’à maintenant, le Collège a procédé à l’aménagement de locaux consacrés à l’entrepreneuriat, la Zone Entreprendre, qui sera le lieu de convergence de tous les projets entrepreneuriaux réalisés dans l’établissement. La Zone Entreprendre accueille le très actif Club entrepreneur. La Zone Entreprendre sera aussi le siège de la nouvelle entreprise-école du Collège Shawinigan, OPUS, qui commence actuellement ses activités avec les élèves en Techniques de comptabilité et de gestion, en offrant des services de tenue de livres aux nouvelles et petites entreprises de la région. Éventuellement, ce projet intégrera d’autres programmes d’études, ce qui permettra au plus grand nombre d’élèves de goûter à l’entrepreneuriat.

CHAUDIÈRE-APPALACHES
Pomerleau et Trudel fusionnent leur parc immobilier
Espacium Société Immobilière, une division de l’entreprise Pomerleau, et Trudel Immeubles ont allié leurs forces pour créer un important parc immobilier commercial privé. Sous la nouvelle entité Trudel Alliance, ce parc comprend plus d’une vingtaine de bâtiments locatifs, ce qui représente un actif dépassant 100 M$. Dans ses bâtiments à Saint-Georges, Trudel Alliance est propriétaire de Place Centre-Ville, des trois Édifices de la Gorgendière sur la 1re Avenue (Blanchette Vachon, Olives et gourmandises, Benjamin Moore), de la Banque CIBC et d’un édifice sur le boulevard Dionne, où se situe notamment la boutique Bonnie et Clyde. Trudel Alliance est aussi propriétaire des bureaux du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) à Beauceville.
Cette transaction ne causera aucune perte d’emploi.

BAS-SAINT-LAURENT
180 soudeurs recherchés
La demande de soudeurs est à son sommet dans la région, selon le Comité Action Main-d’oeuvre en Fabrication Métallique Industrielle (CSMOFMI), qui lançait son second plan d’action visant à recruter des étudiants spécialisés. Par exemple, parmi la cinquantaine d’entreprises du Bas-Saint-Laurent concernées, on aurait besoin actuellement de 180 soudeurs. L’industrie représente 95000 emplois et 3 300 entreprises au Québec

GASPÉSIE
Les impacts du communautaire dans La Matapédia
Les organismes communautaires ont un apport économique se chiffrant à plusieurs millions de dollars dans La Matapédia, selon le « Rapport d’impacts socioéconomiques 2017 » dévoilé par la Corporation de développement communautaire (CDC) Vallée de la Matapédia. La CDC estime qu’ils représentent à eux seuls un apport de plus de 10,8 M$, destiné spécifiquement au bien-être de la population. Le secteur communautaire fournit du travail à 512 personnes, une hausse de 150 par rapport à 2013. L’étude révèle que les travailleurs du secteur communautaire se sont partagé plus de 10,5M$ en salaire. Sept organisations sondées sur 20 mentionnent avoir eu recours aux programmes de subvention salariale, totalisant 1,7 M$. La différence, non subventionnée, provient des différentes sources de financement que les organismes ont sous la main.


À suivre dans cette section


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Changer le monde, un billet à la fois

Édition de Octobre 2019 | Marine Thomas

Cela ne vous aura pas échappé, votre chef de publication habituel n'est pas celui qui signe ce billet, comme...

Fonds responsables, de la frime ou du sérieux?

Édition de Octobre 2019 | Simon Diotte

INVESTIR POUR CHANGER LE MONDE. Les financiers vendent-ils du rêve afin de donner bonne conscience aux investisseurs...

À la une

Medfar veut séduire les médecins de la planète

Édition du 19 Octobre 2019 | Claudine Hébert

PME DE LA SEMAINE. Elle développe la 1ère plateforme de dossier médical électronique infonuagique certifiée du Québec.

Cybersécurité financière: Flare Systems obtient un financement d'amorçage de 1M$

14:30 | Pascal Forget

L'entreprise de cybersécurité financière Flare Systems vient de finaliser une ronde de financement d'amorçage de 1M$.

Cessez de toujours faire plus, faites mieux!

BLOGUE INVITÉ. Un changement d'attitude qui, mine de rien, présente des bienfaits vertigineux...