La conception intégrée, une valeur ajoutée aux grands projets

Publié le 28/09/2013 à 00:00, mis à jour le 26/09/2013 à 10:56

La conception intégrée, une valeur ajoutée aux grands projets

Publié le 28/09/2013 à 00:00, mis à jour le 26/09/2013 à 10:56

Par Claudine Hébert

La conception intégrée permet de faire participer tous les professionnels liés au projet de construction, dès ses premiers balbutiements. Architecte, ingénieur, designer, architecte paysagiste... Des discussions instantanées, directes se déroulent au fur et à mesure que le projet avance.

«C'est encore mieux lorsque l'entrepreneur et le client se joignent à la table des rencontres dès le début. Cela permet d'aborder plus rapidement l'aspect monétaire», souligne l'ingénieur Roland Charneux, vice-président exécutif de Pageau Morel et associés.

L'expert en électromécanique, qui compte plus de 35 ans d'expérience, est convaincu que cette façon de faire permet de réaliser des projets beaucoup plus efficaces sur le plan énergétique et dont les budgets sont respectés. «Le client a l'impression, au départ, que ça lui revient plus cher. Mais au final, la conception intégrée permet d'optimiser le budget», rapporte l'ingénieur.

La formule suscite régulièrement de bons débats entre les ingénieurs et les architectes. Notamment sur la question de la luminosité naturelle. «Les clients, études à l'appui, savent que la luminosité naturelle augmente la performance des employés. Ils veulent donc beaucoup de fenêtres, surtout de grandes fenêtres. Or, des fenêtres qui vont du plancher au plafond entraînent des coûts plus élevés en matière de chauffage et de climatisation. Il faut donc trouver le bon compromis entre le design et ce que le client est prêt à payer pendant et après la construction», dit-il.

Le facteur fenêtre a justement été au coeur des discussions relativement au projet de conception intégrée du futur siège social de Mountain Equipement Co-op, à Vancouver. Un projet de 112 000 pieds carrés, dont l'aspect électromécanique retient l'attention de Pageau Morel et associés.

Les futurs locaux seront de 70 % plus performants en matière d'efficacité énergétique que ne le sont les immeubles conventionnels.

Améliorer la qualité des bâtiments

Clément Demers, professeur à l'École d'architecture de l'Université de Montréal, est lui aussi d'avis que la formule contribue à améliorer la qualité des bâtiments. Elle présente par contre des risques quant à la valorisation du travail des architectes.

«À quoi sert un bâtiment efficace s'il ne contribue pas à la pérennité architecturale de son environnement ? Il est important qu'un architecte compétent et de talent assure le leadership d'un projet de conception intégrée, qu'il ne joue pas simplement un rôle de coordination entre les professionnels assis autour de la table», insiste celui qui dirige aussi le Quartier international de Montréal.

Il cite l'exemple de Chicago. «La majorité des gratte-ciel qui y sont construits sont de pures merveilles. Dommage qu'à Montréal, malgré plusieurs projets de conception intégrée, ce type de tours se fasse rare.»

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.