RICHARD DROUIN Assumer ses responsabilités jusqu'au bout

Publié le 12/02/2011 à 00:00, mis à jour le 22/02/2011 à 15:41

RICHARD DROUIN Assumer ses responsabilités jusqu'au bout

Publié le 12/02/2011 à 00:00, mis à jour le 22/02/2011 à 15:41

Par Marie-Claude Morin

" Richard Drouin a une longue et quasi impeccable feuille de route. " Ce commentaire de Denis Desautels, président du jury du concours Korn/Ferry Les Affaires, montre bien à quel point le choix de Richard Drouin a été naturel lorsqu'est venu le moment de choisir l'administrateur émérite de 2010.

M. Drouin a siégé à plusieurs conseils d'administration, souvent pendant plusieurs années. Non seulement cet avocat a-t-il été administrateur de divers types d'entreprises et organisations, mais il l'a fait de façon pertinente et diligente.

Devant les embûches, jamais il ne s'est dérobé. Que ce soit chez Stelco, qu'il a présidé lors de la restructuration, ou dans l'aventure des grands voiliers au milieu des années 1980, M. Drouin a assumé ses responsabilité jusqu'au bout. Avant même que la gouvernance ne soit un sujet à la mode, il s'y intéressait. " Il n'a pas hésité à sortir de ses responsabilités immédiates pour jouer un rôle de leadership en gouvernance d'entreprise ", dit M. Desautels. Encore aujourd'hui, M. Drouin réitère son engagement au sein du Collège des administrateurs et de l'Institut des administrateurs de sociétés.

" Nous avons choisi de l'honorer pour l'ensemble de son rôle d'administrateur et pour la diversité des conseils où il siège ou a siégé ", résume John LeBoutillier, membre du jury.

Le principal intéressé reçoit avec fierté et émotion cet hommage. " C'est un grand honneur. On ne court pas après ce genre de choses, mais on est bien fier quand ça arrive. "

Même à 78 ans, Richard Drouin n'a pas l'intention de tirer sa révérence. " Être administrateur, c'est une maudite belle job ! On étudie ses dossiers et on dit ce qu'on pense. On n'est pas obligé de se rallier, d'avoir la même opinion que son voisin. En plus, on apprend continuellement dans des secteurs d'activités différents. "

Celui qui consacre l'équivalent de deux jours par semaine à ses CA assure qu'il poursuivra sa carrière d'administrateur tant qu'il en retirera du plaisir. " Et c'est encore le cas ! "

Savoir faire des choix

Interrogé sur sa définition d'un bon administrateur, Richard Drouin parle de " celui qui approfondit des dossiers sans approfondir tous les dossiers ". Plus précisément, c'est celui qui sait faire la part des choses et choisir parmi les dossiers qui lui sont soumis ceux dans lesquels il a une expertise et un intérêt, dit-il. " C'est pour ça qu'un conseil recherche des administrateurs aux profils diversifiés, par exemple en finances, en gestion des risques et en ressources humaines. "

À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Pourquoi la Chine ne peut pas laisser gagner Hong Kong

19/06/2019 | François Normand

BALADO - La démocratie s'érode à Hong Kong et la Chine communiste avalera un jour l'ancien territoire britannique.

La Fed résiste à la tentation de baisser les taux

Mis à jour le 19/06/2019 | AFP

Malgré les pressions de Donald Trump, la Fed a choisi de garder son taux directeur inchangé entre 2,25% et 2,5%.

Pressée de toutes parts, la Fed n'est pas tout à fait prête mercredi à baisser les taux

19/06/2019 | AFP

La Banque centrale américaine (Fed) devrait encore résister à assouplir sa politique monétaire mercredi.