L'eldorado de la réalité étendue bientôt à Montréal?

Publié le 11/07/2018 à 11:55

L'eldorado de la réalité étendue bientôt à Montréal?

Publié le 11/07/2018 à 11:55

Par Catherine Charron

Photo: XR:MTL

La réalité étendue aura droit à un centre d’innovations appliquées cofondé par Ubisoft et Galilei qui lui sera exclusivement consacré dès cet automne au cœur de l’Université Concordia à Montréal.

XR : MTL sera un espace où l’écosystème qui gravite autour de la réalité étendue se rassemblera pour unir ses forces et faire évoluer les expériences ou les produits de réalité augmentée, virtuelle ou mixte. Pour y arriver, des joueurs de différentes entreprises de toutes tailles (Triotech, D-Box, Aperium, Ova, The Phenomena, VRTracker et Pixelbug), de même que des universités, seront appelés à collaborer dans un système « d’innovation ouverte et tout à fait inclusive », affirme le PDG de Galilei, Stéphane Marceau. 

Celui qui sera à la tête de ce laboratoire constate que « l’innovation de rupture, comme la réalité étendue, de plus en plus, se fait à travers des partenariats et de la collaboration, et non plus entre les quatre murs d’une seule entreprise », comme dans la Silicon Valley.

Par ces nombreux atouts naturels, comme son bassin important de main-d’œuvre qualifiée et d’esprits créatifs, Montréal, qui s’est hissée dans les dernières années parmi les plaques tournantes de l’intelligence artificielle, pourrait devenir la chef de file mondiale dans le domaine de la réalité étendue. C’est du moins l’un des objectifs de XR : MTL.

Ubisoft, qui a soufflé le premier dans les voiles de cette initiative, y dirigera L'Atelier XR Ubisoft, un espace dédié à la recherche scientifique d’innovations. C’est ce qui a permis à Olivier Palmieri, il y a 3 ans, d’identifier les paramètres optimaux pour permettre aux utilisateurs de Eagle Flight, premier jeu en réalité virtuelle de l'entreprise, de voyager à vol d’oiseau dans un Paris post-apocalyptique. « On voulait trouver un mouvement confortable pour la plupart des gens », explique celui dont les avancées technologiques ont été réutilisées dans d’autres produits de l’industrie. C'est lui qui sera aux commandes de l'atelier.

Ubisoft ne déposera pas de brevet  sur les nouvelles technologies développées dans ce laboratoire. Les startups garderont donc les droits de propriétés intellectuelles sur les innovations qu'elles y développeront. Elles devront aussi s'assurer de trouver le financement nécessaire pour soutenir leurs progrès. Pour les aider dans leurs démarches, Galilei discute présentement avec des organismes comme Prompt Québec, dont la mission est de créer des partenariats entre des entreprises québécoises et le milieu institutionel de recherche.

Puisque le géant des jeux vidéos collabore depuis de nombreuses années avec différents développeurs de réalité augmentée et que son équipe a accès aux nouveaux produits sur les tables à dessin, Olivier Palmieri observe une « convergence des technologies » vers une plateforme unique. « On est au bon moment pour se regrouper et former cet espace collaboratif où l’on pourra travailler sur ces technologies futures qui vont, petit à petit, continuer de devenir grand public», estime-t-il.

Ces utilités ne s’appliqueront pas qu’au divertissement. « Les projections de marché démontrent que la moitié d’entre elles n’ont rien à voir avec ce secteur », soutient Stéphane Marceau. Il rappelle que le commerce en ligne et la formation dans le domaine de la santé notamment utilisent déjà différents aspects de la réalité étendue.

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Dans la tourmente, Nemaska Lithium trouve un investisseur

Son titre bondissait de plus de 43% vers midi.

Mais où est passée la peur de la récession?

BLOGUE INVITÉ. Après un rebond des marchés, on entend beaucoup moins parler de récession. Pourtant...

Fin des services au comptoir à la Laurentienne

Mis à jour le 19/07/2019 | La Presse Canadienne

Les négociations avaient été acrimonieuses entre l’institution financière et la partie syndicale.