BDC Capital mise sur deux entreprises montréalaises

Publié le 13/07/2018 à 13:45

BDC Capital mise sur deux entreprises montréalaises

Publié le 13/07/2018 à 13:45

Par Catherine Charron

[Photo: 123rf.com]

Deux sociétés de Montréal, les Fermes Lufa et Unsplash, font partie des quatre entreprises dans lesquelles le Fonds pour les femmes en technologie investira du capital de risque, a annoncé la BDC Capital.

Dans l’écosystème des PME canadiennes, moins de 16% d’entre elles appartiennent à des femmes. Ce fonds, qui dispose de 200 millions de dollars, est dédié aux entreprises technologiques dont des femmes tiennent les rênes. Depuis sa création en 2016, il a déjà accordé 14 fois des financements à des entreprises du pays.

Pour les Fermes Lufa, cette somme qui atteint un peu plus de 1 million de dollars et qui clôture sa ronde de financement servira principalement à construire d’ici deux ans une quatrième serre sur un toit montréalais.

La cofondatrice de l’entreprise, Lauren Rathmell, se réjouit de cette première collaboration avec la BDC. «Ce fonds est essentiel, pour les raisons pour lesquelles il a été mis en place, le réseau de contacts qu’il crée et les services qui sont offerts », soutient-elle.

«Cette nouvelle ronde de financement que l’on vient de terminer nous permettra de diversifier l’offre de photos nichées accessibles sur le site web, et rendre le catalogage plus efficace », explique la cofondatrice de Unsplash, Stéphanie Liverani.

Les 300 000 dollars investis par la BDC ne constituent pas les premiers capitaux de risque injectés dans la banque d’images libres de droits, qui a déjà reçu une enveloppe du Fonds TI.

Le Fonds pour les femmes en technologie a aussi une vocation de formation et de soutien. La première édition des ateliers pour les femmes en technologie s’est déroulée le 11 juillet dernier dans le cadre du Startupfest 2018.

 

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Commerce en Asie: ne misons pas tout sur la Chine

ANALYSE - Exporter, c’est un peu comme investir à la Bourse : il ne faut pas tout mettre ses œufs dans le même panier.

Michel Letellier, ancré dans la collectivité

Édition du 07 Décembre 2019 | François Normand

PDG DE L’ANNÉE – MOYENNE ENTREPRISE. Michel Letellier est assez unique au Québec.

Voici de quoi sont faits les PDG de l'année «Les Affaires»

04/12/2019 | Catherine Charron

BALADO. Prenez des notes. Qui sait, ça pourrait être vous l'an prochain...