Réveille-matin : plus qu'une semaine pour la dette américaine

Publié le 26/07/2011 à 07:38

Réveille-matin : plus qu'une semaine pour la dette américaine

Publié le 26/07/2011 à 07:38

Par Mathieu Lavallée

Le président américain Barack Obama. Photo : Bloomberg

Alors qu'il ne reste plus qu'une semaine avant l'échéance du 2 août, républicains et démocrates restent campés sur leurs positions concernant le relèvement du plafond de la dette américaine.

Hier soir lors d'un discours télévisé, le président Barack Obama continuait de plaider en faveur d'une entente à plus long terme, insistant sur la nécessité d'un compromis pour éviter de compromettre la santé de l'économie et le déclenchement d'une crise financière majeure. Les républicains continuent d'offrir une entente comportant des réductions de dépenses majeures et un relèvement du plafond de la dette qui couvrirait les prochains six mois, forçant une nouvelle négociation avant les élections présidentielles de l'an prochain.

Le peu de progrès lors des négociations a fini par envoyer les marchés américains dans le rouge à la fermeture hier. Pour l'instant, Wall Street affiche une légère progression vers 7h30, selon les contrats à terme (futures) des indices de la Bourse de New York, alors que de nombreux résultats trimestriels sont attendus. Le S&P 500 monte de 3,5 points, à 1 337 points, le Dow Jones ajoute 29 points, à 12 579 points, et le Nasdaq prend 4,75 points, à 2 428 points.

En Europe, les sentiments sont partagés à la mi-séance. Londres gagne moins de 0,1 %, Paris recule de 0,5 % et Francfort ajoute 0,15 %.

En Asie, Hong Kong a pris 1,25 %, pendant que Tokyo a avancé de 0,48 %.

PLUS : Notre section sur la revue des marchés boursiers

Résultats

De nombreux résultats sont attendus aujourd'hui à New York, où la saison des résultats continue de plus belle. Du côté canadien, les résultats de CGI sont déjà sous la loupe des analystes et des investisseurs. Voici, en rafale, les prévisions des analystes sondés par Bloomberg pour les sociétés que nous vous proposons de suivre.

Au Canada :

- CGI a fait bondir son bénéfice net de presque 38 %, dépassant ainsi les attentes des analystes quant au bénéfice par action, à 38 cents.

- Rogers communications : un bénéfice par action de 80,9 cents est attendu.

- Tembec : un bénéfice par action de 13 cents est attendu.

Aux États-Unis :

- 3M : bénéfice par action de 1,59 $ US.

- Amazon.com (après la fermeture des marchés) : bénéfice par action de 33,7 cents US.

- Ford : bénéfice par action de 60,9 cents US.

- Lockheed Martin : bénéfice par action de 1,94 $ US.

- United Parcel Service (UPS) : bénéfice par action de 1,05 $ US.

- Electronic Arts (après la fermeture des marchés) : perte nette par action de 39,9 cents US.

Indicateurs économiques

Aux États-Unis, l'indice de confiance des consommateurs du Conference Board sera publié pour le mois de juillet. Les économistes sondés par Bloomberg anticipent un recul de l'indice, qui passerait de 58,5 à 56 points.

Puis, les ventes de maisons neuves du mois de juin seront connues. Les économistes tablent sur une progression des ventes de 0,3 % par rapport au mois précédent.

Actualité

Alors que l'once d'or a atteint un sommet record de 1 619 $ US hier, des experts estiment que le métal précieux pourrait atteindre 2 000 $ US aussitôt que l'année prochaine.

Le Canadien National a vu ses profits augmenter légèrement lors de son plus récent trimestre, pendant que les revenus ont progressé de 8 %.

À la une

Pas de démondialisation, à l’exception des semi-conducteurs

01/03/2024 | François Normand

ANALYSE. Aucun «ralentissement durable» de la mondialisation, mais on observe une incertitude techno-géopolitique.

Bourse: nouveaux records pour le Nasdaq et le S&P 500

Mis à jour le 01/03/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a gagné plus de 150 points.

Bourse: les gagnants et les perdants du 1er mars

Mis à jour le 01/03/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.