Bourse: Wall Street au vert malgré une autre inversion de la courbe des taux

Publié le 21/08/2019 à 10:31, mis à jour le 21/08/2019 à 17:03

Bourse: Wall Street au vert malgré une autre inversion de la courbe des taux

Publié le 21/08/2019 à 10:31, mis à jour le 21/08/2019 à 17:03

Des courtiers sur le plancher de la Bourse de New York.

(Photo: Getty images)

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street a fini dans le vert mercredi, épargnée par la brève inversion de la courbe des taux obligataires américains à 2 et 10 ans, qui s'est produite en fin de séance et est vue comme un signe avant-coureur de récession.

Les indices

À Toronto, l'indice S&P/TSX a terminé la journée sur une hausse de 95 points, ou de 0,59%, à 16 309 points.

À New York, le S&P 500 a gagné 23 points, ou 0,82%, à 2 924 points.

Le Dow Jones a grimpé de 240 points, ou de 0,93%, à 26 202 points.

Le Nasdaq a avancé de 71 points, ou de 0,9%, à 8 020 points.

Le contexte

Peu avant la clôture de la Bourse new-yorkaise, le taux d'intérêt sur les bons du Trésor américain à 10 ans est passé temporairement sous celui des bons à 2 ans.

Ce phénomène, connu sous le nom d'«inversion de la courbe des taux» est redouté des marchés financiers, qui y voient généralement l'indicateur avancé d'une future récession. 

En fin d'après-midi, le taux à 10 ans était remonté à 1,59%, tandis que celui à deux ans s'établissait à 1,57%.

L'inversion, qui s'était déjà produite mercredi dernier et avait fait plonger la Bourse, n'a toutefois pas eu d'incidence sur les principaux indices de la cotation new-yorkaise.

Les indices ont été portés tout au long de la séance par les solides résultats financiers de plusieurs groupes de grande distribution.

Target a publié mardi des chiffres trimestriels supérieurs aux attentes des analystes. Son action s'est envolée de près de 20,4% et a terminé à 103,20 dollars, son plus haut niveau jamais atteint.

Lowe's a également fait part de résultats meilleurs que prévu au deuxième trimestre, profitant notamment d'une demande en hausse au printemps. Le titre du spécialiste des articles de maisons et de jardin a bondi de 10,4%.

«Cela montre que malgré des signes de ralentissement économique, les consommateurs américains restent confiants. C'est un signe encourageant», a commenté Art Hogan de National.

Les investisseurs ont également réagi au compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed), publié mercredi.

La Banque centrale américaine a estimé que la faible croissance mondiale et les tensions commerciales risquaient de ralentir l'économie des États-Unis mais que la Fed devait garder «ses options ouvertes» sur l'évolution des taux.

La Fed avait baissé les taux d'un quart de point de pourcentage (0,25%) pour la première fois depuis 2008 lors de sa dernière réunion monétaire du 31 juillet, affirmant selon le compte-rendu, prendre une «assurance» sur l'avenir face aux incertitudes pesant sur le commerce et l'économie mondiale.

Dans les minutes de cette réunion, la Fed, qui va se retrouver à nouveau le 18 septembre pour déterminer la politique monétaire, a par ailleurs dit vouloir ne pas faire penser que les taux sont "sur une voie toute tracée".

Une écrasante majorité d'analystes s'attendent à une autre réduction des taux directeurs dès le rendez-vous 18 septembre.


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

À la une

Neuvoo obtient un financement de 53M$

Il y a 12 minutes | Pascal Forget

Le site de recherche d’emplois Neuvoo obtient un financement de 53M$ de la Caisse de dépôt.

Titres en action: Air Canada, Apple, General Motors...

Il y a 12 minutes | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Le ministre Charette n'est pas le bienvenu à la marche du 27 septembre

Il y a 26 minutes | La Presse Canadienne

«Vous êtes responsable, autant que les gouvernements qui vous précèdent, de la crise actuelle.»