Bourse: les marchés limitent les pertes

Publié le 24/09/2015 à 09:49, mis à jour le 24/09/2015 à 17:02

Bourse: les marchés limitent les pertes

Publié le 24/09/2015 à 09:49, mis à jour le 24/09/2015 à 17:02

Janet Yellen, présidente de la Réserve fédérale américaine. Photo: Bloomberg

Wall Street a légèrement baissé jeudi, réduisant ses pertes en séance à mesure qu'approchait un discours attendu de Janet Yellen, présidente de la Réserve fédérale, en parallèle avec la reprise du marché du pétrole.

À Toronto, le S&P/TSX a reculé de 0,34% ou de 45,02 points, à 13 338,67 points.

À New York, le S&P 500 a échappé 6,52 points, ou 0,34%, à 1 932,24 points.

Le Dow Jones a perdu 78,57 points, ou 0,48%, à 16 201,32 points.

Le Nasdaq a cédé 18,26 points, ou 0,38%, à 4 734,48 points.

Le cours du baril de pétrole (WTI) pour livraison en novembre a pris 43 cents à 44,91 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), au lendemain d'une chute de près de deux dollars.

À Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord, référence européenne du brut, également pour livraison en novembre, a gagné 42 cents à 48,17 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

Le fabricant d'engins de chantier américain Caterpillar(NY, CAT) va supprimer 10000 emplois dans le monde, soit 9% de ses effectifs, et fermer plus d'une vingtaine de sites pour faire face à la détérioration de la conjoncture économique.

Plusieurs géants canadiens des matières premières chutent jeudi et touchent de nouveaux creux. C'est le cas de Teck Resources(Tor., TCK.B), qui est tombé de 1,02%.

Lisez notre article sur le dollar canadien qui touche un nouveau bas en 11 ans.

Parmi les titres qui bougent, Bombardier(Tor., BBD.B) recule de 12% à la mi-séance. Un dirigeant de Bombardier a indiqué au Financial Post que la demande pour l'avion Global 7000 n'a pas été affaiblie par le report de deux ans de la mise en service annoncé en juillet

Mark Rothschild, de Canaccord Genuity, juge de son côté que la chute sévère du titre de la société immobilière RioCan REIT(Tor., REI.UN) offre un point d’entrée intéressant. Il fait passer sa cible de neutre à achat et réitère sa cible de 29,50$.

La société longueuilloise Héroux-Devtek(Tor., HRX) recèle de nombreuses occasions d’affaires, conclut l’analyste Benoit Poirier, de Desjardins, après une rencontre avec la direction. Héroux figure sur la liste de titres préférés. Sa cible est de 17$.

Janet Yellen et Caterpillar retiennent l'attention

Pour Peter Cardillo, chez Rockwell Global Capital, «en début de séance, deux facteurs ont pesé sur la Bourse, l'attente (du discours de la présidente de la Fed Janet) Yellen et bien sûr Caterpillar», le constructeur d'engins de chantier qui a annoncé qu'il sabrait ses effectifs de 9%, illustrant les dommages infligés par la chute des cours des matières premières.

Caterpillar, un membre de l'indice Dow Jones, a dévissé de 6,27% à 65,80 dollars, attisant le pessimisme des investisseurs qui sont en train d'affiner leurs attentes à l'approche de la saison des résultats d'entreprise, le mois prochain. 

Toutefois «le fait que le S&P n'est pas passé sous les 1 900 points est bon signe», selon M. Cardillo, qui a estimé que le marché n'était pas prêt à tutoyer les planchers atteints fin août. 

En cours de séance, le marché a également bénéficié de la petite reprise des cours du pétrole, qui avaient pourtant débuté la journée en baisse mais ont fini par bénéficier d'un rebond technique.

Désormais, le marché reste plus que jamais concentré sur la possibilité ou non d'une prochaine hausse des taux d'intérêt par la Réserve fédérale, qui avait décidé la semaine dernière de les laisser au plus bas, en invoquant des inquiétudes sur les perspectives de croissance mondiales.

«Jusqu'alors, pour les investisseurs, le ciel était bleu, mais la Fed doit voir des nuages» pour ne pas avoir redressé les taux, dont le niveau actuel est censé soutenir l'économie, a noté Jack Ablin, chez BMO Private Bank. Pour lui, les investisseurs se demandent: «Que voit Mme Yellen que nous ne voyons pas?»

«Si Mme Yellen se montre un peu plus (favorable à un resserrement monétaire dans son discours de jeudi soir), je crois que le marché pourrait remonter», a assuré M. Cardillo.

Selon les analystes de Charles Schwab, citant une analyse de Bloomberg, les investisseurs tablent désormais à 43% sur une hausse des taux américains en décembre, et à 51% en janvier.

Le marché obligataire était en hausse: le rendement des bons du Trésor à dix ans refluait à 2,129% contre 2,151% mercredi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,917%, contre 2,946%.

À la une

Bourse: Wall Street termine en hausse, le Nasdaq et le S&P 500 à un record

Mis à jour il y a 42 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse avec les titres de Shopify et Suncor.

Titres en action: Molson Coors, Shopify, CAE, Bombardier, Caterpillar, ...

Mis à jour à 13:56 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À surveiller: Neighbourly Pharmacy, Suncor et Intel

09:06 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Neighbourly Pharmacy, Suncor et Intel? Voici quelques recommandations d’analystes.