Bourse: Wall Street au vert après une séance en dents de scie

Publié le 24/09/2020 à 09:46, mis à jour le 24/09/2020 à 17:13

Bourse: Wall Street au vert après une séance en dents de scie

Publié le 24/09/2020 à 09:46, mis à jour le 24/09/2020 à 17:13

(Photo: Getty Images)

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street, toujours préoccupée par les inquiétudes économiques et sanitaires, a terminé modestement dans le vert jeudi, après une séance en dents de scie et au lendemain d'une lourde chute, précipitée par la dégringolade du secteur technologique.


Les indices

À Toronto, le S&P/TSX termine la journée sur une progression de 95 points, ou de 0,6%, à 15 912 points.

Le S&P 500 s'est apprécié de 9 points, ou de 0,3%, à 3 246 points.

Le Dow Jones a gagné 52 points, ou 0,2%, à 26 815 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a avancé de 86 points, ou de 0,8%, à 10 915 points.

 

Les contexte

Jeudi, un très léger vent d'espoir sur la possibilité d'un accord portant sur de nouvelles mesures budgétaires américaines a soufflé parmi les investisseurs, leur redonnant un brin de confiance, a assuré Quincy Krosby, de Prudential. 

«Il y a eu l'idée qu'il y avait peut-être un redémarrage des négociations entre républicains et démocrates pour un programme d'aides», a affirmé cette analyste. 

Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, a indiqué avoir parlé avec la cheffe des démocrates à la Chambre des représentants, Nancy Pelosi. «Nous sommes d'accord pour continuer à discuter», a-t-il dit aux sénateurs.

«Cela donne de l'espoir», a commenté l'analyste de Prudential. 

D'autant plus que le défilé des responsables de la Banque centrale américaine (Fed) a continué au Congrès, où le président Jerome Powell a encore martelé que la première économie mondiale avait besoin d'aide pour ancrer la reprise.

Alors que le marché a réagi dans le rouge à l'ouverture après l'annonce d'une hausse inattendue des demandes hebdomadaires d'allocations chômage, la tendance s'est renversée à la bonne nouvelle d'une accélération des ventes de maisons neuves en août aux États-Unis.

Elles ont grimpé sur un mois de 4,8% déjouant les attentes des analystes.

Les grandes valeurs de la tech ont repris des couleurs, regagnant un peu du terrain qu'elles avaient perdu la veille: Apple a progressé de 1,03%, Microsoft de 1,30%, Alphabet (maison mère de Google) de 0,92%. 

Nikola, le fabricant de camions électriques, dans la tourmente depuis deux semaines et touché par la démission de son fondateur, a encore connu une journée noire, s'effondrant de 9,69%. 

«Statistiquement, il faut savoir que le mois de septembre est le mois le plus difficile pour le marché des actions», a encore souligné Mme Krosby. «Toute nouvelle positive concernant un futur vaccin (contre la COVID-19, NDLR) sera aussi un vaccin pour le marché, si l'on peut dire!», a-t-elle ajouté.

À la une

Commerce: Biden maintiendra la pression sur la Chine

23/10/2020 | François Normand

Les républicains ont une perception plus négative à l'égard de la Chine, mais elle progresse aussi chez les démocrates.

Une bulle technologique dans le S&P500? (la suite)

23/10/2020 | Ian Gascon

BLOGUE INTIVÉ. Les titres technologiques méritent-ils des évaluations aussi élevées?

Si ça semble trop beau pour être vrai…

23/10/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Les rendements élevés viennent obligatoirement avec des risques élevés.