Bourse: hyper volatile, Wall Street conclut proche de l'équilibre mais perd sur la semaine

Publié le 20/05/2022 à 10:34, mis à jour le 20/05/2022 à 17:05

Bourse: hyper volatile, Wall Street conclut proche de l'équilibre mais perd sur la semaine

Publié le 20/05/2022 à 10:34, mis à jour le 20/05/2022 à 17:05

(Photo: 123RF)

REVUES DES MARCHÉS. Hyper volatile, la Bourse de New York est parvenue à conclure en ordre dispersé vendredi non loin de l’équilibre, mais accuse une nouvelle semaine de pertes.

La Bourse de Toronto a profité d’une reprise en fin de séance, vendredi, pour clôturer en hausse et enregistrer un premier gain hebdomadaire en deux mois, malgré la volatilité attribuable aux inquiétudes entourant les hausses de taux des banques centrales et des avertissements au sujet de l’impact de l’inflation sur les profits des détaillants. 

Pour (re)consulter les nouvelles du marché    

Les indices boursiers à la fermeture

À Toronto, le S&P/TSX a haussé de 15,69 points (+0,08%) à 20 197,61 points.

À New York, le S&P 500 a clôturé en hausse de 0,57 points (+0,01%) à 3 901,36 points.

Le Nasdaq a reculé de 33,88 points (-0,30%) à 11 354,62 points.

Le DOW a clôturé en hausse de 8,77 points (+0,03%) à 31 261,90 points.

Le huard a terminé en baisse de 0,0007 $US (-0,0888%) à 0,7792 $US.

Le pétrole a avancé de 0,49 $US (+0,44%) à 112,70 $US.

L’or a progressé de 2,20 $US (+0,12%) à 1 843,40 $US.

Le bitcoin a diminué de 726,11 $US (-2,42%) à 29 299,03 $US.

 

Le contexte

«Un marché baissier pour le S&P, cela veut dire en général une croissance ralentie de l’économie, voire une récession l’année prochaine, comme certains l’évoquent», prévenait Karl Haeling, de LBBW.

Les indices new-yorkais, ébranlés depuis des semaines par les répercussions de l’inflation aux États-Unis et dans le monde, accusent ainsi leur septième semaine de pertes d’affilée pour le Nasdaq et le S&P, une première depuis 2001, au lendemain de l’éclatement de la bulle internet. 

Pour le Dow Jones, c’est une huitième semaine consécutive de pertes qui s’accumule, une série noire pas vue depuis 1923.

«Les premiers gains de la séance se sont dissous pour finir une semaine volatile qui a vu certains résultats financiers dans le secteur de la distribution exacerber les vents contraires de l’inflation», ont estimé les analystes de Schwab.

Cette semaine, les actions ont été entraînées dans une spirale descendante provoquée par des résultats et perspectives médiocres annoncés par les groupes de distribution américains. 

Ceux-ci ont averti que la hausse des coûts réduisait leurs marges et leurs ventes et commençait à changer les modes d’achat des consommateurs.

Dernier groupe en date, la chaîne de prêt-à-porter discount Ross Stores (ROST) a perdu plus d’un cinquième de sa valeur en Bourse (-22,47%) après avoir signalé des ventes décevantes. Les chaînes Target (TGT) (+1,26%) et Walmart (+0,11%), très chahutées cette semaine après des annonces similaires, ont repris un peu de vigueur vendredi.

Karl Haeling, spécialiste des marchés des capitaux pour la branche new-yorkaise de Landesbank Baden-Württemberg (LBBW) soulignait par ailleurs qu’«une nouvelle corrélation s’établit entre les marchés chinois et américain». 

«Tous ces confinements en Chine et les ruptures d’approvisionnement qu’ils entraînent commencent vraiment à peser sur le marché. Cela a été le thème de la semaine et le sera peut-être pour les prochains mois», a-t-il affirmé.

La perte hebdomadaire des indices new-yorkais atteint 2,90% pour le Dow Jones, 3,82% pour le Nasdaq et 3,04% pour le S&P 500.

Six secteurs sur les onze du S&P ont terminé en territoire positif, dont les services de santé (+1,26%), l’immobilier (+1,19%) et l’énergie (+0,43%).

Le secteur des dépenses non essentielles a fléchi le plus (-1,53%) alors que les consommateurs américains commencent à se serrer la ceinture face à l’inflation en étant plus sélectifs dans leurs achats.

Certains grands noms de la tech ont repris très légèrement des couleurs comme Meta (FB) (Facebook, +1,18% à 193,54 $US), Apple (AAPL) (+0,17% à 137,59 $US) ou Netflix (NFLX) (+1,56%), mais pas Tesla (TSLA). Le titre du constructeur de voitures électriques a lâché 6,42% à 663,90 $US. 

Twitter (TWTR) a lui gagné 2,68% à 38,29 $US alors que le réseau social est la cible d’une offre d’achat de la part d’Elon Musk, le patron de Tesla.

L’action du groupe d’engins agricoles Deere (DE) a plongé de 14,07% malgré une hausse de ses prévisions de bénéfice, le fabricant s’attendant à ce que les soucis de chaîne d’approvisionnement pénalisent sa production et ses livraisons.  

Les rendements sur les bons du Trésor à 10 ans se sont détendus à 2,79% contre 2,83% la veille, alors que les obligations attiraient les investisseurs, ce qui faisait monter leur prix et affaiblissait leur rendement.


Sur le même sujet

Bourse: Wall Street termine en hausse, coup de rein avant le week-end férié

Mis à jour le 01/07/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto est fermée pour la Fête du Canada.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Mis à jour le 01/07/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La crainte d'une récession aux États-Unis est à nouveau sur le devant de la scène.

OPINION Bourse: Wall Street conclut dans le rouge son pire semestre depuis 1970
Mis à jour le 30/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi
Mis à jour le 30/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: Wall Street termine sans direction, craintes d'une récession
Mis à jour le 29/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Guerre en Ukraine: vers un scénario à la coréenne?

02/07/2022 | François Normand

ANALYSE. Plusieurs scénarios sont possibles en Ukraine, mais le plus plausible est une division durable du pays en deux.

Faire partie de la même équipe que Cole Caufield avec Lipsweater

01/07/2022 | Emmanuel Martinez

Une start-up montréalaise propose aux mordus du hockey de faire partie du même club que Cole Caufield.

Bourse: Wall Street termine en hausse, coup de rein avant le week-end férié

Mis à jour le 01/07/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto est fermée pour la Fête du Canada.