Transat A.T. et Air Canada discutent toujours avec Ottawa

Publié le 17/09/2020 à 15:43

Transat A.T. et Air Canada discutent toujours avec Ottawa

Publié le 17/09/2020 à 15:43

Par La Presse Canadienne
Des appareils d'Air Transat.

(Photo: La Presse Canadienne)

À un peu plus de trois mois de la dernière échéance visant à concrétiser la vente de Transat A.T. à Air Canada, les deux entreprises sont toujours en train d’échanger des informations avec Ottawa, dont le feu vert est essentiel.

Le ministre des Transports, Marc Garneau, a indiqué, jeudi, au cours d’une entrevue téléphonique avec La Presse Canadienne, que son gouvernement n’était pas encore rendu à l’étape de prendre une décision.

Même si les observations du Bureau de la concurrence ont été dévoilées à la fin mars, il y a toujours des questions auxquelles le voyagiste et le plus grand transporteur aérien au pays doivent répondre.

M. Garneau a dit que la crise sanitaire provoquée par la pandémie de COVID−19, qui continue de bousculer le secteur de l’aviation commerciale, n’a «pas aidé».

En vertu de l’arrangement intervenu entre Transat A.T. et Air Canada, la société mère d’Air Transat peut repousser jusqu’au 27 décembre la date butoir de sa vente.

La transaction de 720 millions $, ou 18$ par action, qui doit permettre à la plus grande compagnie aérienne au pays de prendre le voyagiste québécois sous son aile doit également obtenir l’aval de la Commission européenne, qui doit trancher d’ici le 11 décembre, selon le plus récent échéancier fourni.

À la Bourse de Toronto, jeudi après−midi, le titre de Transat A.T. retraitait de 3,07%, ou 14 cents, pour se négocier à 4,42$ — loin du prix offert par Air Canada.

À la une

Commerce: Biden maintiendra la pression sur la Chine

23/10/2020 | François Normand

Les républicains ont une perception plus négative à l'égard de la Chine, mais elle progresse aussi chez les démocrates.

Une bulle technologique dans le S&P500? (la suite)

23/10/2020 | Ian Gascon

BLOGUE INTIVÉ. Les titres technologiques méritent-ils des évaluations aussi élevées?

Si ça semble trop beau pour être vrai…

23/10/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Les rendements élevés viennent obligatoirement avec des risques élevés.