Tesla procède à une ronde de financement de plus de 2 G$

Publié le 13/02/2020 à 09:54

Tesla procède à une ronde de financement de plus de 2 G$

Publié le 13/02/2020 à 09:54

Par AFP

Deux semaines après la promesse de son patron Elon Musk que le groupe n’allait pas tirer profit de sa flambée boursière pour s’endetter à nouveau auprès des marchés, Tesla a annoncé jeudi vouloir lever plus de 2 milliards de dollars d’argent frais.

Ces fonds vont servir à « renforcer davantage le bilan » et à financer les dépenses et frais généraux de l’entreprise, a indiqué le constructeur de véhicules électriques californien dans un document adressé au gendarme de la Bourse, la SEC.

Dans le détail, Tesla entend céder un peu plus de 2,65 millions de ses actions, ce qui lui rapporterait un peu plus de 2 milliards de dollars au prix de clôture du titre Tesla (767,29 dollars) mercredi soir à la Bourse de New York.

M. Musk s’est engagé lui-même à acquérir 13 032 titres pour 10 millions de dollars au total, tandis que Larry Ellison, membre du conseil d’administration de Tesla, et co-fondateur du groupe informatique Oracle, en achètera pour 1 million.

Ces annonces étaient mal accueillies à Wall Street où le titre Tesla cédait plus 2 % dans les premiers échanges. L’action Tesla a connu récemment une envolée vertigineuse, poussant la valorisation de l’entreprise à plus de 135 milliards de dollars mercredi soir, soit davantage que General Motors, Ford et Fiat Chrysler réunis (112 milliards à eux trois).

Mais jeudi, les investisseurs étaient perplexes, car Elon Musk avait affirmé le 29 janvier, lors de la conférence téléphonique de présentation des résultats 2019, que Tesla n’allait pas s’endetter davantage sur les marchés pour financer ses opérations. Deux semaines après, cette promesse a fait long feu.

« C’est insensé de lever de l’argent alors que nous nous attendons à générer des flux de trésorerie », avait notamment déclaré le fantasque Elon Musk.

La dette de Tesla, qui n’a jamais dégagé un seul bénéfice annuel depuis sa création en 2003, était de 11,6 milliards de dollars au 31 décembre 2019.

Le groupe fourmille de projets: il est en train de construire sa première usine européenne à Berlin et a promis qu’elle sera opérationnelle en 2021.

En parallèle, il a démarré récemment la production dans son usine chinoise à Shanghai et est en train de produire son premier VUS, le Model Y.


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

Elon Musk innove avec... un anti-manuel de l'employé!

24/02/2020 | Olivier Schmouker

BLOGUE. S'y trouvent des idées managériales révolutionnaires que - miracle! - vous pourriez adopter vous aussi.

Titans techno: un peu trop tôt pour parler de fièvre

BLOGUE. Les parallèles avec la bulle dot-com de 2000 se multiplient. Voici quelques repères.

OPINION Tesla tombe de son nuage
Mis à jour le 05/02/2020 | LesAffaires.com et AFP
GM et Ford frustrées de la flambée boursière de Tesla
05/02/2020 | AFP
Tesla continue d'affoler les compteurs
Mis à jour le 04/02/2020 | AFP

À la une

Canada: l'économie a connu un brusque ralentissement fin 2019

10:25 | AFP

Le PIB a progressé de seulement 0,3 %, une forte baisse par rapport à la croissance de 1,1 % au 3e trimestre.

À surveiller: Banque Nationale, Kinaxis et Banque TD

08:55 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Banque Nationale, Kinaxis et Banque TD? Voici quelques recommandations d'analystes.

Bourse: le temps de miser sur les grandes banques canadiennes?

BALADO. Les plongeons boursiers des derniers jours rendent les titres bancaires très intéressants, selon Steve Bélisle.