Bombardier dans le rouge en 2019

Publié le 13/02/2020 à 07:13, mis à jour le 13/02/2020 à 10:51

Bombardier dans le rouge en 2019

Publié le 13/02/2020 à 07:13, mis à jour le 13/02/2020 à 10:51

Par AFP

Le conglomérat canadien Bombardier, en difficultés financières, est tombé dans le rouge en 2019, essuyant une perte nette de 1,6 milliard de dollars américains, contre un bénéfice de 318 millions l’année précédente, a-t-il annoncé jeudi.

Le chiffre d’affaires du groupe basé à Montréal a baissé de 3 %, à 15,8 milliards de dollars.

Les ventes de la division ferroviaire, Bombardier Transport, ont chuté de 7 % à 8,3 milliards de dollars « principalement en raison de la révision d’estimations (des coûts) de certains contrats », tandis que celles de l’aviation ont progressé de 3 % à 7,5 milliards (et de 8,5 % du côté de l’aviation d’affaires).

Le groupe canadien a annoncé plus tôt jeudi la cession à Airbus et au gouvernement québécois de sa participation résiduelle dans la société en commandite Airbus Canada, pour 590 millions de dollars.

Il a indiqué poursuivre sa réflexion sur « les options qui lui permettraient d’accélérer son désendettement » et de se « positionner pour assurer son succès à long terme ». Cela pourrait passer par la cession de sa branche ferroviaire, sans doute au groupe français Alstom qui, selon des informations de presse, aurait offert 7 milliards d’euros, ou bien de ses activités d’aviation d’affaires qui emploient davantage de personnes au Québec.

« Ce processus est toujours en cours, mais la société n’entend pas fournir davantage d’informations à ce stade », a noté Bombardier dans un communiqué.

Le carnet de commandes a légèrement progressé pour l’aviation d’affaires, à 14,4 milliards d’euros au 31 décembre 2019, et a fini l’année en hausse de 4 % pour les activités ferroviaires, à 35,8 milliards d’euros.

Pour l’exercice 2020, Bombardier envisage une croissance « à deux chiffres » du chiffre d’affaires des activités ferroviaires et d’aviation d’affaires, à plus de 15 milliards de dollars, une amélioration de la marge et un retour de la trésorerie dans le vert.

 


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

À surveiller: Magna International, Teck Resources et Bombardier

25/02/2020 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Magna International, Teck Ressources et Bombardier? Voici des recommandations d'analystes.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

22/02/2020 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

À la une

Canada: l'économie a connu un brusque ralentissement fin 2019

10:25 | AFP

Le PIB a progressé de seulement 0,3 %, une forte baisse par rapport à la croissance de 1,1 % au 3e trimestre.

À surveiller: Banque Nationale, Kinaxis et Banque TD

08:55 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Banque Nationale, Kinaxis et Banque TD? Voici quelques recommandations d'analystes.

Bourse: le temps de miser sur les grandes banques canadiennes?

BALADO. Les plongeons boursiers des derniers jours rendent les titres bancaires très intéressants, selon Steve Bélisle.