Gary Doer discute «Buy American» à Washington

Publié le 05/11/2009 à 07:52

Gary Doer discute «Buy American» à Washington

Publié le 05/11/2009 à 07:52

Par La Presse Canadienne

Le nouvel ambassadeur du Canada aux Etats-Unis a profité de la présentation de ses lettres de créance au président américain Barack Obama pour aborder l'épineux sujet de la politique "Buy American".

Gary Doer, accompagné de sa femme et de ses deux filles, est officiellement entré en fonction au terme d'une cérémonie qui s'est déroulée mercredi à Washington.

Après l'événement, l'ancien premier ministre du Manitoba a déclaré qu'il avait brièvement discuté de la controversée politique commerciale des Etats-Unis, malgré l'apparente lassitude du président Obama par rapport à cette question.

Selon M. Doer, il est de son devoir de répéter et de répéter encore la position du Canada sur ce point jusqu'à ce que les deux pays en arrivent à un accord satisfaisant.

La politique "Buy American", qui a été insérée par le Congrès américain dans le plan de relance économique de 787 millards $ US présenté par Barack Obama, exige que seuls des biens fabriqués aux Etats-Unis soient utilisés dans les projets d'infrastructure financés par l'Etat.

Le Canada a demandé aux Etats-Unis de l'exempter de cette politique et proposé en échange de permettre aux entreprises américaines de soumissionner pour les projets provinciaux et municipaux canadiens.

Les pourparlers entre les deux pays se poursuivent.

À suivre dans cette section


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Les régimes de retraite et les véhicules immobilisés sont-ils flexibles?

BLOGUE INVITÉ. Peu importe le type de régime de retraite, les sommes qu’on accumule à l’intérieur sont «immobilisées».

Les blocages «doivent être levés maintenant», dit Trudeau

Il y a 48 minutes | AFP

« La situation actuelle est inacceptable et intenable », a déclaré M. Trudeau lors d’une conférence de presse.

Retarder la gratification immédiate en Bourse

BLOGUE INVITÉ. En ces temps de gratification instantanée, l'art de retarder la gratification se perd tranquillement.