Dette américaine : les discussions frappent un mur

Publié le 23/06/2011 à 14:44

Dette américaine : les discussions frappent un mur

Publié le 23/06/2011 à 14:44

Par Stéphane Rolland

Les pourparlers entre les élus démocrates et républicains à Washington en vue d’élever le plafond de la dette américaine sont dans l’impasse aujourd’hui. Deux négociateurs républicains ont quitté la table de négociation, rapporte la presse américaine.

PLUS :

La fiscalité est le point d’achoppement. Les républicains réclament d’importantes compressions budgétaires et refusent toute augmentation d’impôt. Même s’ils veulent réduire les dépenses, les démocrates insistent pour que le plan de redressement inclue une augmentation des impôts.

Rappelons que l’augmentation du plafond de la dette doit être approuvée par le Sénat (majorité démocrate) et par la Chambre des représentants (majorité républicaine).

Au-delà de la joute politique, le bras de fer entre républicains et démocrates pourrait s’avérer désastreux pour l’économie s’il ne se termine pas à temps. Les élus doivent s’entendre pour relever le plafond de la dette avant le 2 août, sinon le gouvernement pourrait faire défaut.

Dans une entrevue accordée à LesAffaires.com au début du mois, Sébastien Lavoie, économiste en chef adjoint de Valeurs mobilières Banque Laurentienne, affirmait que ces discussions politiques étaient l’enjeu à surveiller pour l’économie de nos voisins du sud. «S’ils n’arrivent pas à s’entendre d’ici le 2 août, l’impact sera catastrophique sur l’économie et les marchés, qui deviendront instables», expliquait M. Lavoie.

Le 8 juin, l’agence de notation Fitch a d’ailleurs prévenu Washington : les obligations des États-Unis pourraient devenir des titres de pacotilles si les Américains ne remboursent pas leur dette à échéance.

 

À la une

Bourse: Wall Street et Toronto hésitent à l'ouverture

Mis à jour à 10:35 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Les bourses nord-américaines tergiversent entre espoir de reprise et craintes de l'inflation.

Titres en action: Deliveroo, Aston Martin, Volkswagen

Mis à jour à 07:36 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À surveiller: Coca-Cola, BMO et Costco

Que faire avec les titres Coca-Cola, BMO et Costco? Voici quelques recommandations d’analystes.