Fitch : vers des obligations US de pacotille?

Publié le 08/06/2011 à 16:46, mis à jour le 08/06/2011 à 16:56

Fitch : vers des obligations US de pacotille?

Publié le 08/06/2011 à 16:46, mis à jour le 08/06/2011 à 16:56

Par lesaffaires.com

Photo : Bloomberg

Les obligations américaines pourraient devenir des titres de pacotilles (junk bond) si le Congrès ne parvient pas à s’entendre pour remonter le plafond de la dette d’ici le 15 août prochain, prévient l’agence de notation Fitch.

La notation serait remontée dès que le gouvernement honorera ses dettes, mais sa cote pourrait ne pas remonter à un niveau AAA, anticipe la firme.

Les agences Standard & Poor et Moody’s ont émis, elles aussi, des mises en garde d’un déclassement de la dette américaine. Elles n’ont pas été aussi loin qu’affirmer que la valeur des obligations de nos voisins du sud pourrait être réduite à néant.

Rappelons que républicains et démocrates peinent à s’entendre pour remonter le plafond de la dette. Les républicains semblent de plus en plus enclin à risque un manquement aux obligations de rembourser afin de forcer la main du président, Barack Obama, en vue de procéder à des réductions majeures des dépenses du gouvernement. Le président veut en arriver à une entente d’ici le 2 août.

Le 4 août, l’équivalent de 30 G$US en obligations arriveront à échéance. Le véritable test surviendra le 15 août alors que près de 27 G$US et 25 G$US de titres assortis de coupon arriveront à échéance, ce qui représentent des paiements de 52 G$US.

Avec Reuters

 

 

À la une

Comment croître grâce à la dette?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. Toutes les dettes ne sont pas néfastes pour votre entreprise. Voici comment séparer le bon grain du mauvais:

Comment peut-on amadouer le crédit?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. La crise de la COVID-19 crée un stress financier important sur les entreprises.

Le plan d'affaires est-il essentiel au démarrage d'une entreprise?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. On ne «construit pas les pyramides sans avoir déjà construit un château de sable».