L'équipe Ivy, ou comment se protéger d'une éventuelle destruction des banques centrales


Édition du 25 Avril 2015

Lors de mes entretiens avec différents gestionnaires de portefeuille, certains expriment parfois des réserves sur les politiques d'assouplissement quantitatif (quantitative easing) que les banques centrales ont tour à tour mises en place pour relancer leurs économies. Jusqu'à ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Bourse: l'apport majeur des banques centrales au plus long marché haussier de l'histoire

07/02/2020 | Denis Lalonde

BALADO. Depuis quelques années, certaines banques centrales préfèrent titres boursiers aux devises étrangères.

De la souplesse pour affronter les vulnérabilités, dit la Banque du Canada

Elle veut mieux comprendre les compromis entre une baisse des taux à court terme et les cibles d’inflation à l’avenir.

À la une

Bombardier recule en Bourse après la vente de sa division ferroviaire à Alstom

L’annonce d’une transaction avec Alstom marquait la fin du redressement de Bombardier entamé il y a cinq ans.

Train: une coalition d’entreprises demande à Ottawa de régler la crise

Une vingtaine de grandes entreprises dont ArcelorMittal, J.D. Irving et Maple Leaf pâtissent du blocage ferroviaire.

Plus d'un milliard de marchandises bloquées au Québec

17/02/2020 | François Normand

«Une grosse entreprise manufacturière canadienne devra bientôt ralentir ou fermer des chaînes de production.» - MEQ